Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 17:49

CHIFFRES & REPÈRES

La baisse inexorable des ventes de médicaments au Maroc

LA BAISSE INEXORABLE DES VENTES DE MEDICAMENTS AU MAROC

Source : Hassan El Arif « Marché du médicament, pourquoi l’industrie va mal », L’économiste, page 3, n°4318, du 14/07/2014

L’avis du pharmacien :

        Cette baisse vient après la baisse du 1er trimestre de 2013 que nous avons relaté dans notre article du 06 mai 2013 : Chute de l’activité du secteur pharmaceutique au 1er trimestre 2013

On notera qu’en janvier 2013 le chiffre d’affaire était de 847.8 M de Dirhams et qu’il était descendu à 676.4 M en mars de la même année. Le diagramme publié par L’Economiste montre qu’on janvier on est en deçà des  800 M de Dirhams et que cette baisse tend vers les 660 M de Dirhams.

        Les causes de cette baisse sont indépendantes de la baisse des prix et trouvent leurs raisons dans la situation économique du pays comme on l’a montré dans notre article du 06/05/2013. Toute fois la dernière baisse des prix, aussi légitime soit-elle, risque d’aggraver la situation du secteur.

Face à cette baisse inexorable des ventes de médicaments, la marge de manœuvre des industriels reste à notre avis suffisamment importante pour qu’ils puissent être suffisamment rentables. Elle l’est moins chez les grossistes, alors qu’au niveau des officines cette marge de manœuvre est quasi nulle, vu le rapport entre les charges et les recettes qui est à la limite de l’acceptable pour un cadre ayant un bac + 7.

Dans ces condition le réaménagement des marges* en partie en faveur des officinaux devient une nécessité vitale pour une grande majorité des pharmaciens. Lire à ce sujet : Baisse de 1578 médicaments  

LA BAISSE INEXORABLE DES VENTES DE MEDICAMENTS AU MAROC

Source :   Source : Hassan El Arif « Marché du médicament, un écosystème pour relancer le secteur », L’économiste, page 4, n°4318, du 14/07/2014

La remarque de l’auteur, concernant le manque d’implication de l’industrie pharmaceutique marocaine dans la R&D recherche et développement, est tout à fait pertinente        

Lire aussi notre analyse du 25 juin 2012 : LA CRISE DE L’OFFICINE EN CHIFFRES, Réflexion au sujet d’une hécatombe          

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche