Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 21:16

ANALYSE CRITIQUE

VERMOGAL®

UN PRODUIT D’USAGE COURANT ET POURTANT LARGEMENT MECONNU  

 

             Depuis bien longtemps nous cherchons à traiter sur ce blog cette spécialité largement diffusée dans nos officines marocaines. Grâce à cet article c'est désormais chose faite. La difficulté résidait dans l’absence de documentation sérieuse au sujet du Vermogal® dans les principales bases de données. Cette difficulté a été accentuée par l’utilisation sur le packaging d’une dénomination ancienne (utilisée essentiellement dans les pays anglo-saxons) de la  DCI, dénomination qui n’est plus usitée selon les normes AFNOR dans les bases de données type ANSM. Cela a transformé la recherche d’information sur le Vermogal® en « un chemin de croix » ! Par ailleurs, via ce modeste effort on tentera de comprendre la véracité de certaines allégations en particulier « LE VERMOGAL® EST BON CONTRE LA CHUTE DES CHEVEUX »

 

***************************************************************************************************************

Avant d’entamer notre analyse critique, et pour illustrer la « popularité » de cette spécialité nous vous proposons cette perle de comptoir

VERMOGAL® UN PRODUIT COURANT ET POURTANT LARGEMENT MECONNU

Nos patients ont du talent ! Oui le Clavulin® (Amoxicilline + acide clavulanique) devient vilain quand on le prend sans consulter son médecin

Le Clavulin® est ici mixé au Muxol® (ambroxol un expectorant) : remarquez que le sirop est pris de travers avec un S qui devient un « 2 » et un « p »qui devient un « q ». C’est le principe de la chiralité en chimie appliqué ici aux lettres alphabétiques !   

Terminons cette « auto-prescription » par le vIrmogal de son vrai nom  Vermogal® (objet de notre curiosité aujourd’hui). Et, précision de taille, en pommade ce qui est en réalité approximatif puisqu’il s’agit en fait d’un gel dermique.

  ***************************************************************************************************************

 

Vermogal®

ANALYSE CRITIQUE 

La composition marquée sur la boite est la suivante

- Bioallethrin   ………………………………….. 0.5 g

- Méprobutyl   ………………………………….. 2.5 g

- Bromure de benzododecinium ……..........… 0.1 g

La 1ère molécule la bioalléthrin : Q'est ce-que la biopalléthrin ?   

            La bioallethrine n’est en fait que l’ancienne dénomination de la dépalléthrine (cela nous a causé tellement de problèmes pffff) qui n’est autre que le principe actif de la gamme PARA SPECIAL POUX® (shampooing et solution pour application locale). Une spécialité qui a un RCP en France valide en bonne et due forme. Et ainsi la lumière fut … du moins elle a commencé !    

Un autre texte plus important encore qui a illuminé notre lanterne : c’est celui du RCP belge de la spécialité PARA®SPRAY publié par l’Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS) en Belgique. Ce dernier est beaucoup plus riche que celui de l’ANSM française. Cliquer sur ce lien pour le télécharger : RCP DE PARA SPRAY® (fichier pdf de 7 pages)

La dépalléthrine est classée comme antiparasitaire, plus exactement ectoparasiticide (contre les ectoparsites), insecticide:

- c’est un pediculicide : contre la pédiculose, en clair il tue les poux des cheveux et du pubis, on parle aussi et plus exactement de  phtiriase inguinale au sujet des poux du pubis

- c’est un lenticide : agit aussi contre les lentes qui sont simplement les œufs du pou 

Chimiquement un  pyrèthrinoïde de synthèse, la depalléthrine est en fait un mélange de deux stéréo-isomère (énantiomères) R et S, cette remarque est capitale comme on le verra par la suite. C’est à la base le concept chimique fondamental de la chiralité qui est mis en évidence ici. (C’est peut être compliqué pour certains, mais c’est d’une importance capitale pour comprendre les nuances des choix thérapeutiques)      

VERMOGAL® UN PRODUIT COURANT ET POURTANT LARGEMENT MECONNU

> Pour plus d’informations sur les pyrèthrinoïdes de synthèse consulter

- Une étude remarquable de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique : Estimation des expositions de la population générale aux insecticides un ficher pdf de 78 pages, aller directement à la page 31

- Lire aussi PYRETHRINES – PYRETHRINOÏDES Molécules et présentation  

- Centre de Référence sur les Agents Tératogènes : Pyréthrines et grossesse

- Lire aussi Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec Répertoire toxicologique

Au sujet de la gale

- A lire  l’Institut Scientifique de la santé Publique ISP WIV

- La prise en charge de la gale

Au sujet de poux, nous vous conseillons de consulter : Pr Abdelaziz AGOUMI et coll. « Précis de parasitologie médicale », page 287, Ed Horizons, Collection Medika® 2003  

Mécanisme d’action de la dépalléthrine : source principale AFMPS 

        Dépalléthrine est notamment active contre les poux adultes (Pediculus humanus, capitis et corporis; Phtirus inguinalis), leurs nymphes et leurs larves (lentes) aux différents stades de maturation, quelle que soit la localisation de l’infestation : tête, corps, pubis. Très toxique pour les parasites du corps de la famille des arthropodes, mais très faiblement toxique pour l’homme et les mammifères. Elle agit par pénétration au travers de la cuticule cirolipidique des arthropodes et de leurs lentes. L’activité se manifeste par une paralysie ascendante de l’insecte, débutant par le contact des zones sensibles aux extrémités des pattes avec le produit. Pour des arthropodes, les pyréthrinoïdes sont des poisons neurotoxiques.

Question : dans toute la littérature qu’on a consultée la dépalléthrine n’a jamais été citée comme traitement de la gale !

Contre l’agent de la gale le sarcopte scabiei hominis le traitement préconisé est l’Esdépalléthrine (DCI de la spécialité Spregal®) ce dernier est l’isomère S de la dépalléthrine

Source d'origine de l'image NCBI PUBCHEM Substance       

VERMOGAL® UN PRODUIT COURANT ET POURTANT LARGEMENT MECONNU

Selon l’étude précitée de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique : Estimation des expositions de la population générale aux insecticides page 32 de ce document pdf « A l’exception de la delatméthrine que l’on est capable de synthétiser pure, les autres pyrèthrinoïdes de synthèse sont des mélanges d’isomères, il a été démontré que les différents isomères d’un même pyrèthrinoïde (présence d’un centre chiral) peuvent avoir des propriétés toxicologiques tout à fait différentes » .

Sur cette base et à défaut d’information officielle et précise on peut douter de l’efficacité de la dépalléthrine sur l’agent de la gale (le sarcopte scabiei). En clair si l’utilisation du Vermogal® contre les poux et les lentes est parfaitement justifiée, son usage contre la gale par contre est discutable !              

La 2ème molécule : Butoxyde de Piéronyl appelé aussi méprobutyl 
    Cette molécule n’a pas de propriétés insecticides par elle-même, elle potentialise en réalité l’effet du  pyrèthrinoïde (dans le Vermogal® c’est la dépalléthrine)

« L’action synergiste du Pipéronyl butoxyde est due à l’inhibition des enzymes oxydatives chez l’insecte capables de détoxiquer l’insecticide. L’inhibition ou le blocage de la détoxification enzymatique améliore ainsi significativement la mortalité » source Envirochem Europe

Le butoxyde agit ici en synergie, en empêchant l’élimination du pyréthrinoïde des insectes attaqués, par une inhibition des enzymes de défense. Source AFMPS. Cela rappelle en quelque sorte l’effet de l’acide clavulanique avec l’amoxicilline, ce parallèle permet de mieux appréhender cette formulation pour le commun des officinaux que nous sommes !   

La 3ème molécule : bromure de benzododecinium

Fiche descriptive sur le plan chimique du bromure de benzododecinium

C’est un antiseptique local de très faible activité, (source ANSM) de la classe des ammoniums quaternaires (un cationique ne pas mélanger avec les savons !).

Dans cette formulation son utilisation paraît a priori logique si on admet l’utilisation du Vermogal® dans la gale, en effet un antiseptique même faible pourrait faire éviter les surinfections bactériennes liées au prurit.

Dans le cas de la lutte contre les poux et les lentes l’effet antibactérien du bromure de benzododecinium, à notre avis, n’a aucun intérêt. Etant donné que l’indication du Vermogal® dans la gale est discutable sa place dans cette formulation est alors tout aussi mitigée (sauf erreur de notre part).

Au final, sauf élément qui nous échappe, le Vermogal® est un bon produit pour lutter contre les poux et les lentes moyennant les précautions d’usage. Son utilisation dans la gale n'est pas étayée par des arguments solides contrairement à ce qui est marqué sur le prospectus (Sauf erreur de notre part).    

LE VERMOGAL® EST-IL BON CONTRE LA CHUTE DES CHEVEUX ?

     Au Maroc, Vermogal® est aussi uitilisé en tant que fortifiant capillaire. Notre curiosité nous pousse à nous pencher sur cette "indication" inventée chez nous puisque non trouvée sur les documents consultés. Serions-nous des génies de cosmétique capillaire à l'insu des grands laboratoires spécialisés et surtout à moindre frais ? (19,00 DH le tube de 60g ). Il est de notoriété publique que la chute de cheveux est un gagne pain (et quel gagne pain !) pour de nombreux dermatologues et autres industries pharmaceutiques (nonobstant des charlatans). Voyons voit :     

Comment peut-on stimuler physiologiquement la repousse des cheveux ?  Il y a deux grandes démarches :

VERMOGAL® UN PRODUIT COURANT ET POURTANT LARGEMENT MECONNU

Démarche 1 :  Par action sur le système endocrinien via le blocage des androgènes. A l’heure actuelle il n’existe pas de produit à notre connaissance qui est basé sur cette pharmacodynamie. On le comprend rapidement ... car stimuler la repousse de cheveux et se retrouver avec une gynécomastie n’est pas très pratique (!!!)   

Démarche 2 : Par une action vasculaire locale, c’est le cas du minoxidil (et de ses dérivés) qui va créer une vasodilatation locale permettant une meilleure irrigation du bulbe du cheveu et donc un meilleur apport local en micronutriments.  

Cet effet peut être obtenu aussi par des substances qui ont un effet rubéfiant c'est-à-dire qui produisent une rougeur sur la peau, en dilatant les capillaires sanguins et causant un surplus de circulation sanguine dans la zone d’application ( à titre d’exemple le cosmétique Gel Rubéfiant Ducray®). Cet effet a été discuté en long et en large dans notre article : Association d’un emplâtre révulsif et d’un dermocorticoïde (juin 2012)

Notons aussi que cet effet de vasodilatation locale au niveau de la peau peut être obtenu tout simplement par le sport : affin de dégager l’excédent de chaleur provoquée par l’effort physique, le corps crée une vasodilatation périphérique afin de faciliter le transfert de chaleur, cela a pour effet collatéral de favoriser une meilleure irrigation des phanères dans l’ensemble.

Quel rapport avec le Vermogal® ?

A la page 33 de l’étude précitée de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique : Estimation des expositions de la population générale aux insecticides, on peut lire ce qui suit

« Exposition par voie orale : Les effets rapportés sur le système gastro-intestinal de personnes consommant des quantités jugées élevées de pyréthrinoîdes sont des nausées, des vomissements et des diarrhées (Gotoh et al, 1998 ; He et al, 1989). Des effets rénaux, hépatiques ou sur le système endocrinien ne sont pas rapportés, l’ingestion de quantité importante peut provoquer des tremblements, des convulsons et des céphalées importantes.
Exposition par voie cutanée : L’exposition par contact aux pyréthrinoïdes entraîne directement une irritation de la zone de contact (Schoenig 1995). Des sensations anormales (brûlure, fourmis...) au niveau de la zone de contact peuvent être observées  (leQuesne and Maxwell, 1980 ; Tucker and Flannigan, 1983).» sic  

Pas d’effet endocrinien prévisible  du Vermogal® (en particulier pas d’effet antiandrogénique), la démarche 1 est donc non valide pour expliquer l’effet sur les cheveux de cette spécialité.

Au niveau cutané par contre, l’étude rapporte une irritation de la zone de contact : c’est le fameux effet rubéfiant qui agresse le cuir chevelu et qui peut causer de grands dégâts sur les muqueuses en particulier ophtalmiques. Cet effet sur la chute est limité dans le temps et se fait moyennant des effets secondaires sérieux. Par ailleurs l’irritation (effet rubéfiant)  provoquée par ce  pyréthrinoïde n’est pas constante chez tous les patients. Elle dépend paradoxalement de la sensibilité du cuir chevelu.     

Conclusion générale :

       Non nos patients ne racontent pas forcément que des sornettes en disant que ce pellucide leur a fait du bien sur les cheveux. A nous, officinaux, d’expliquer les dangers et les limites de ce genre de produits avec des arguments sérieux.

Ce modeste travail nous a permis d’appréhender en toute indépendance  un produit largement utilisé ici au Maroc tant sur la base de sa formulation que sur ses effets collatéraux.

Merci à Dr Mouna pour sa relecture éclairée   

Partager cet article

Repost 0
Published by Amster - dans MEDICAMENT
commenter cet article

commentaires

Raa 22/02/2017 18:11

Merci pour ce tres bon travail de recherche.Mais j'ai qlq rq:
-l'usage de vermogal pour la pousse est ubiquitaire au maroc.ces essais disons (( populaires)) ne seraient-t-l plus convaicant pour cette indication que celle ajoutėe par le fabriquant sur le prospectus a savoir le ttt de la gale sans aucune base scientifique!!!!
-deuxieme remarque :ent tant q'officinal depuis 1994 les clients qui utilisent vermogal pour la poussee n'ont jamais rapportė d'effet secondaire quoi que minime qu'il soit liė à ce gel.à l'inverse plusieur clientes ont rapportė des effets genre prurit pour les hennės du commerses .

Brigitte 22/08/2015 21:35

Je n'est-jamais utilisé ce produit mais je pense que c.est bon

Amster 24/08/2015 19:53

En tant qu'officinal nous vous le déconseillons. C'est usage informel non contrôlé qu'il faut éviter.
Si ces allégations étaient fondées pensez-vous que le fabricant se priverait de les mentionner ...
Non; nous vous conseillons une activité physique régulière; une alimentation diversifiée; et une bonne hygiène de vie globale.

H. BENNIS 28/02/2015 00:19

Excellent travail et réponse à mes interrogations !
Bonne contiuation

نور 30/12/2014 20:51

مفهمتش حيت مقارياش

Dr Nassih 12/12/2014 14:01

Très bon travail , Merci (y)

Amster 13/12/2014 21:49

Merci à vous

ouzzahra jihad 26/10/2014 10:15

Tres interessant. ...merci bcp

Amster 27/10/2014 13:43

Merci à vous

Dr Imane 29/09/2014 00:06

Grand effort scientifique , je salue votre acharnement.

Dr Kettani 26/09/2014 14:28

Très bon article

Amster 26/09/2014 14:39

Merci

Recherche