Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 12:54

Chiffres & Repères

Les derniers chiffres du diabète au Maroc

 

 Sources :

1- « Diabète: Un inquiétant tableau de bord »  Par  Mohamed Ali Mrabi  L’Economiste Edition N°:4746 du 07/04/16 page 27-28

2- « Le diabète, ce sont 24.000 décès par an au Maroc » Panorapost du 07/04/2016

Source image :   L’Economiste Edition N°:4746 du 07/04/16 page 27-28

- Le diabète provoque plus de 24.000 décès par an au Maroc

- Entre 2011 et 2015 le nombre de diabétiques au Maroc est passé de :

1,5 million d’individus à plus de 2 millions, âgés de 20 ans et plus.[2]

Soit 25% de plus en 5 ans.  

Source :

Le ministre de la Santé Houssaine Louardi lors de la célébration de la Journée mondiale du diabète, le jeudi 7 avril 2016..[2]  

 - Les femmes sont plus exposées, avec  5.070 décès chez les 30 à 69 ans contre 4.490 pour les hommes.

- Pour les séniors, âgés de plus de 70 ans, 9.280 femmes décèdent chaque année, contre 5.180 chez les hommes.

Remarque du pharmacien : Visiblement le diabète touche un peu plus la femme que l’homme, et cela s’accentue avec l’âge !   

- Par ailleurs, 625.000 personnes sont soignées pour le diabète dans les hôpitaux et centres de santé nationaux, dont 15.000 enfants atteints de diabète type 1.

- 80% des cas de diabète au Maroc sont de type 2, c'est-à-dire lié à l’obésité et au mode de vie. Des données alarmantes selon les observateurs : «Au Maroc 55,1% de la population est en surpoids et 21,7% est obèse», a fait savoir Yves Souteyrand, représentant de l’OMS au Maroc.

Au niveau économique : 

- La prise en charge du diabète coûte 11 milliards de DH à l’Etat au moment où le budget du ministère de la Santé ne dépasse pas 14 milliards

- Les données du département de la Santé montrent que le diabète est la première affection de longue durée des assurés de la CNOPS et de la CNSS, avec respectivement 40% et 29%.

      Certains scientifiques n’hésitent pas à comparer les risques que représentent les produits à base de sucre, particulièrement le fructose, aux dangers de l’alcool et du tabac. Aujourd’hui, les enfants ont accès libre aux friandises et autres produits alimentaires à haute teneur en sucre rapide

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche