Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 20:36

CAS D'OFFICINE : ASSOCIATION D'AINS
PONSTYL & BREXIN

 

Nous avons reçu l’ordonnance suivante datée du 11/04/2009

 

 

Rappels déontologiques :  

  - les coordonnés du médecin traitant et du patient on été expressément masqués. Cette image est publiée à titre strictement informatif afin de rapprocher le plus possible le lecteur de la réalité complexe de notre exercice professionnel.       

  - Loin de nous tout côté « donneur de leçons », Pharamster considère que ne nous détenons pas de vérité absolue, en fait toutes les analyses, présentées ici, sont rédigées de bonne foi en fonction des données scientifiques dont nous disposons. Face à toute imprécision, erreur ou omission éventuels, pharamster reste ouvert à toute remarque, critique ou rectification dans l’intérêt de tous et surtout dans l’intérêt du patient qui reste le cœur de notre métier à tous.

 
Analyse de base :

Dicynone 500 cp : 1 cp x 3 par jour

 

Il s'agit de l'Étamsylate (DCI) Antihémorragique et vasculoprotecteur, il permet la restauration de la résistance capillaire et la diminution de la perméabilité capillaire.

Ponstyl suppositoires : 1 supp. x 2 par jour

 

Il s'agit de l'acide méfénamique (DCI) c'est un anti-inflammatoire non stéroïdien, de la famille des fénamates. Il possède les propriétés suivantes   : antalgique, antipyrétique, anti-inflammatoire, avec une inhibition de courte durée des fonctions plaquettaires.

Effets secondaires notables : ulcérations digestives avec ou sans hémorragie. Les hémorragies sont d'autant plus fréquentes que la posologie est élevée.

 Brexin cp. Effervescent : 1 cp par jour

Complexe piroxicam β-cyclodextrine (DCI). Le piroxicam est un anti-inflammatoire non stéroïdien du groupe des oxicams. Il possède les propriétés suivantes : antalgique, antipyrétique, anti-inflammatoire, avec inhibition des fonctions plaquettaires.

Effets secondaires notables : ulcères, perforations, hémorragies digestives occultes ou non. Celles-ci sont d' autant plus fréquentes que la posologie est élevée.

 

Analyse critique : 

      -  Le premier élément frappant de cette ordonnance c’est l’association de 2 AINS aux effets pratiquement identiques. Cette association est à notre avis absolument injustifiée, de plus il y a accumulation dangereuse d’effets secondaires gastriques et hématologiques.

      -  Le deuxième élément frappant c'est l’utilisation de l’Étamsylate (Dicynone) qui est le plus souvent indiqué en cas d’hémorragies intestinales ou gynécologiques.

Associer deux AINS pouvant majorer les risques hémorragiques avec un antihémorragique paraît un contresens et une prise de risque injustifiée pour le malade à l’aune, bien entendu,  des seules données présentées par cette ordonnance.

 

Conclusion : 

Sauf éléments scientifiques, à discuter, dont nous ne disposant pas, cette ordonnance présente au minimum une surenchère injustifiée d’AINS  et au maximum un véritable risque hémorragique pour le patient.                  

Suivi post-rédactionnel

Cette analyse vient d’être confirmée par une annonce dans le bulletin du CMPV centre marocain de pharmacovigilance de janvier 2009. En effet il stipule, texto, dans un paragraphe à propos du piroxicam ce qui suit :

«  Les médicaments contenant du piroxicam, comme pour tous les AINS, ne doivent pas être prescrits en association avec un autre AINS ou avec un anticoagulant » sic

Source :

- Bulletin du centre marocain de pharmacovigilance du mois de janvier 2009, vol 6, N°1

- Revue l’officinal, N° 73, page 11, Mars-Avril 2009       

Partager cet article

Repost 0
Published by Amster - dans CAS D'OFFICINE
commenter cet article

commentaires

Recherche