Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 22:32

ALFACEFAL & clorotir
deux autres copies De cefaclor
 

 après le CLORACEF & l'alfatil 

 

Suite à la récente mise sur le marché marocain de 2 nouvelles copies (oui deux à la fois) d’ALFATIL (DCI cefaclor), un tableau comparatif entre les 4 spécialités est nécessaire pour faire la part des choses.    

 

PRESENTATIONS

ALFATIL

CLOROTIR

ALFACEFAL

CLORACEF

125 MG FLACON

60 ML

65,50 DH

53,00 DH

        -19,0 %

45,00 DH

             -31,3 %

47,90 DH

            -26.9 %*

250 MG FLACON

60 ML

107,60 DH

80,00 DH

                -25,7 %

76,00 DH

                -29.4 %

76,50 DH

            -28.9 %

500 MG BOITE

12 CP ou 12 Gélules

 

 

145,00 DH

               -13.4 %

130,00 DH

-22.4 %**

500 MG BOITE

12 CP Dispersibles

167,50 DH

 

 

135,00 DH

               -19.4 %

500 MG BOITE

10 Gélules

 

137,00 DH

              -2,1 %***

 

 

LABORATOIRE

SOTHEMA

S/Licence

LILLY

NOVARTIS

PHARMA 5

SOTHEMA

 


*  Les variations de prix en PPM susmentionnées sont calculées par rapport au prix de la molécule mère (ALFATIL) sauf erreur ou omission.     

** Il s’agit d’une variation par rapport à la forme 500 mg boite de 12 cp dispesibles de l’ALFATIL puisque la forme cp simple de cette spécialité n’est pas disponible au Maroc à notre connaissance 

*** Cette variation est calculée sur la base du prix de la dose unitaire entre ALFATIL 500 et CLOROTIR 500

 


Analyse comparative :

   

   - Toutes présentations confondues l’ALFATIL  reste produit le plus cher du marché marocain.  

   - Le CLOROTIR c’est le nom avec lequel NOVARTIS commercialise le cefaclor en au Canada et au USA. On peut estimer, au vu  du prix de sa mise sur marché, que sa commercialisation au Maroc obéit plus à des considérations de politique commerciale à l’échelle internationale de NOVARTIS qu’a répondre réellement aux besoins spécifiques du marché domestique marocain.       

    - Ce tableau montre que SOTHEMA, en s’affranchissant des royalties de la licence LILLY, a pu réduire de manière très significative le prix du cefaclor avec sa spécialité CLORACEF et c’est tant mieux pour nos patients.

ALFATIL et CLORACEF sont en fait des spécialités « utérines » puisqu’elles sont issues de la même usine voir de la même chaîne de fabrication. [Autre exemple classique de spécialités utérines avec le DIMAZOL et le NEOMERCAZOL]

     - Sur les présentations pédiatriques, l’ALFACEFAL n’apporte pas de bénéfice significatif par rapport au CLORACEF ; soit 2,90 DH et 0,50 DH respectivement pour la forme 125 et 250 en sirop.

Sur la présentation pour adulte, et c’est une curiosité pour une spécialité nouvellement mise sur le marché, l’ALFACEFAL est plus onéreux (+ de 11.5 %) que le CLORACEF. Sauf changement ultérieur

 

Conclusion

   - Dans la présentation adulte il est clair qu’il vaut mieux rester sur le CLORCEF

   - Sur les présentations pédiatriques, le choix entre le COLRACEF et l’ALFACEFAL n’est pas déterminant pour l’intérêt du patient.

   - Le CLOROTIR et l’ALFACEFAL représenteront, pour le pharmacien d’officine, une immobilisation à supporter et un surstock en plus à gérer avec un intérêt très limité, voir nul, pour le patient sauf changements ultérieurs éventuels. 

   - Pour finir on retiendra par ordre décroissant en terme de prix les spécialités suivantes

ALFATIL >>> CLOROTIR >>> ALFACEFAL >>> CLORACEF

   - Il est entendu que la décision finale de prescrire telle ou telle spécialité est laissée à la stricte appréciation du médecin traitant.              

  
Rappel des principales propriétés pharmacologiques du cefaclor :

Le cefaclor est un antibiotique classe des betalactamines c’est une céphalosporine de 1ère génération

Spectre antibactérien des espèces habituellement sensibles déterminé par la commission d'AMM :
         Streptocoques, Streptococcus pneumoniae peni-S, Branhamella catarrhalis, Neisseria gonorrhoeae, pasteurella, Corynebacterium diphteriae, Propionebacterium acnes, Hemophilus influenzae bêtalactamase négatif.
Mécanismes d'action

          Inhibiteur de la synthèse des mucopeptides de la paroi bactérienne par blocage de la carboxypeptidase.
Indications Thérapeutiques

          - Angine  
          - Infections urinaires basses.
          - Broncho-pneumopathies 
Contre-indications

          - Allergie à la pénicilline et aux cephalosporines  

 Source BIAM  

   

Partager cet article

Repost 0
Published by Amster - dans MEDICAMENT
commenter cet article

commentaires

yassine Cheggour 25/04/2009 14:21


Salut Kamal, j'ai recu ce mail dernierement, les grossisterie ne sont pas au courant d'aucun retrait de lot,qu'est ce que tu en pense?IMPORTANT‏




De :
contact@pharmacies.ma


Envoyé :
lun. 20/04/09 21:15


À :
yassinecos@hotmail.com






Retrait de lot: Suite aux réclamations concernant l'aspect de la spécialité pharmaceutique BIOTIC PLUS 250 mg/ 62,5 poudre pour suspension buvable, la Direction du Médicament et de la Pharmacie a décidé le rappel du lot 8231 ( péremption 05/2011).  Par conséquent , tous les flacons concernés par ce rappel doivent être retournés aux fournisseurs. ( Réf: courrier de la DMP du 17 avril 2009 )
Arrêt de commercialisation et retrait de lot Suite à l'avis de la Commission Nationale consultative de Pharmaco-Toxico-Réacto-Matériovigilance et Essais thérapeutique réunie le 11 02 2009, il a été décidé l'arrêt de la commercialisation et la suspension des autorisations de mise sur le marché de toutes les spécialités à base de noramidopyrine: Baralgin comprimé et suppositoire. Novalgine Comprimé, sirop, solution injectable Réf: courrier de la DMP du 16 avril 2009 N°18 /21/CPV  Perte d'une ordonnance: Perte d'une ordonnance qui porte le N° 59753 qui reléve du carnet à souche n°1196 Réf: Courrier du CRPOS IK/TD/N°126/CRPOS

Amster 27/04/2009 13:08



On avait déjà signalé dans un article http://pharamster.over-blog.com/article-27596698.html qu'il y avait des problèmes
avec le lot 8229 du biotic+ 250, ce mail confirme nos doutes.
S'il les grossissteries ne sont pas au courant c'est que certainement il y a un serieux problème de communication et de système d'information entre les différents intervenants ... à
suivre. Continuons à être vigilents, cela fait partie des basiques de notre métier      



Recherche