Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 13:05

Campagne nationale anti-tabac



L’association marocaine Lalla Salma de lutte contre le cancer, lance une campagne nationale contre le tabac avec comme slogan « Dis non à la cigarette » à partir du 15 mai 2009 et qui durera 3 semaines.

A noter qu’au Maroc la prévalence* du tabagisme est de 18 % chez les jeunes de 15 ans et l’exposition au tabagisme passif touche prés de 41 % de la population

Source : Le Soir Echos n° 313 du 11/05/2009 page 8

* La prévalence notion statistique qui permet de définir la fréquence globale d’une maladie dans une population      


L’avis du pharmacien :

Pharamster appui sans réserve cette initiative, et pour cause on a déjà publié sur ce même blog un article intitulé « LA CIGARETTE UNE PHARMACOLOGIE DE LA MORT » 


La lutte anti-tabac, à notre avis, passe par 4 volets : Le volet économique et financier, le volet pharmacotechnique, la communication, et enfin le traitement des conduites addictives.

1 - Le volet économique et financier :
C’est un élément primordial pour toute stratégie de lutte contre le tabac et cela passe par plusieurs points

      - Il est d'abord nécessaire de réduire la dépendance de l’Etat vis-à-vis de la manne financière que constitue la filière du tabac, sans cette réduction toute stratégie devient schizophrène car d’une part il y a les voeux de santé publique et d’autre part les impératifs du ministère de la finance, ces impératifs constituerons un véritable blocage pour la lutte contre le tabac (appuyer en cela par divers lobbies notamment celui des fabricants de cigarette).

On proposera dans un premier temps, que les impôts perçus sur la filière du tabac soient affectés strictement à des investissements structurels (de santé ou autre) et ne rentrent surtout pas dans le budget de fonctionnement de l’Etat.

Mais de façon générale le financement d’un Etat moderne devrait se baser sur les fruits de la croissance et non sur le fruit des conduites addictives des citoyens (tabac, alcool, drogue) ou encore sur les infractions au code de la route. Les redevances qui émanent de ce genre d’activités doivent être réaffectées vers des fonds d’investissement étatiques, exemple la CDG* au Maroc ou la CDC* en France. L’intégration de ces fonds dans le budget de fonctionnement  de l’Etat induit immanquablement des dérapages ou des blocages.                  

       - Il est fondamental d’accompagner les plans de reconversion du personnel qui travail dans cette filière. Une absence d’accompagnement engendrerait obligatoirement des tensions sociales et  des blocages initiés par les syndicats et financés par l’industrie du tabac qui tirera les ficelles de tout cela.

       - Lutter contre la contrebande, cette dernière biaiserai tout effort et toute stratégie

       - Interdire toute forme de promotion pour la cigarette

*CDG : Caisse de dépôt et de gestion – CDC : Caisse des dépôts et de consignation  


2- Le volet pharmacotechnique :


      
C’est un volet extrêmement important auquel on ne pense jamais. En effet, il faut interdire de manière stricte tous les additifs aromatisants ou autre qui rentrent dans la fabrication de la cigarette, (ammoniaque théobromine … Cf. LA CIGARETTE UNE PHARMACOLOGIE DE LA MORT )

      Cette interdiction est fondamentale pour réduire l’addiction rapide au tabac notamment chez lez nouveaux fumeurs et donc réduire efficacement la prévalence. Elle facilitera en outre le sevrage tabagique non médicamenteux.  

      Prévoir des systèmes et des mécanismes de contrôle spécifiques à l’industrie du tabac.


3- La communication et la prévention :

      
     La communication et la prévention n’auront aucun effet si elles ne sont pas appuyées au préalable par les mesures financières et pharmacotechniques  susmentionnées.

La communication anti-tabac ne doit se recroqueviller sur un discoure moralisateur insipide et qui passe souvent inaperçu comme tous les autres.

On devrait plutôt essayer de retourner la perception de l’opinion publique vis-à-vis de la cigarette d’un mode de vie branché qui signe votre modernité vers un comportement stupide et idiot qui montre votre côté ignare car quand on sait ce que la cigarette vous fait inhaler comme immondices une répulsion intellectuelle s’installe de facto Cf. LA CIGARETTE UNE PHARMACOLOGIE DE LA MORT. Plus trivialement il s’agit de « rendre l’acte de fumer ringard » aux yeux du citoyen.

     La communication anti-tabac doit s’accompagner  impérativement par l’adhésion du corps médical. Paradoxalement cette adhésion n’est pas du tout acquise quand on sait le nombre important de médecins et surtout de pharmaciens fumeurs. Il est nécessaire de présenter pour cette corporation un argumentaire solide et infaillible et de lutter contre le tabagisme du corps médical afin d’espérer qu’un jour ce dernier soit un relais efficace pour la communication anti-tabac.                              


4- Le traitement et aide au sevrage tabagique :

     Dans toute stratégie sérieuse il faut envisager la mise en place de centres efficients d’aide et de traitement des comportements addictifs quelques soit leurs nature et quelque soit leur gravité, tabac alcool et drogue. Ce regroupement permet une meilleure synergie entre les différentes actions et donc un meilleur rendement de l’action publique




Le rôle du pharmacien d’officine dans la lutte anti-tabac :


D’abord il est impératif qu’il donne l’exemple par lui-même, si non il ne sera pas crédible. En officine Il y a un très grand nombre de situations ou le pharmacien évoquera l’arrêt du tabac

      - Devant une toux grasse ou sèche : il faut demander absolument si le patient est fumeur ou non le comportement du fumeur est antinomique avec les traitement de la toux. C’est une occasion pour l’officinal de mettre la pression afin d’obtenir un arrêt ou une promesse d’arrêt du tabac       

      - Devant un rhume : c’est aussi une occasion pour rappeler au patient que le tabac détériore tout l’oropharynx et le rhinopharynx            
      - Lors d’une prise de tension artérielle ou en cas de cardiopathie : rappeler que la nicotine est un poison qui donne une tachycardie ce qui pénalise tout traitement du cœur. A long terme cette tachycardie causera des affections irrémédiables du cœur

      - Chez les sportifs et les personnes ayant un métier pénible : la cigarette est une catastrophe, car en induisant la tachycardie elle ne laisse pas le cœur revenir à son rythme de base (aucun repos pour le cœur) ce qui, à plus ou moins long terme, est néfaste pour le système cardiovasculaire

      - Devant une affection ophtalmique : rappeler au malade que la cigarette est impliquée directement dans la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge).

      - Paradoxalement, évoquer le cancer, n’est pas toujours payant pour la simple raison que malgré la caractère fatal de cette maladie, pour nos concitoyens elle s’inscrit dans la durée et donc elle est plutôt liée à la notion de Maktoub (Descartes n’est décidément pas marocain)


Au final, dans le cadre de la microstructure sanitaire qu’est l’officine, et d’après notre propre expérience si on obtient un résultat probant sur dix cas c’est très encourageant et cela veut dire que notre communication est efficiente. Ne jamais jeter l’éponge face à une réaction négative de la part d’un patient, ne pas hésiter à ressasser les messages. Chaque arrêt de tabac doit être considérer comme une victoire motivante pour nos équipes.    

L’implication volontariste du pharmacien dans la lutte antitabac, a un impact positif extraordinaire sur sa relation avec les patients et en particulier avec les épouses de fumeurs ... . Elle instaure une relation de confiance, une relation qui n’est plus uniquement commerciale. Cette implication remet concrètement le patient au cœur du métier de pharmacien, le médicament n’est alors qu’un moyen entre autre à notre disposition.              

Suivi Post-rédactionnel


T a b a c  &  N u t r i t i o n 
Autres données

 

Source : F. Tadlaoui, Les gâchis nutritionnel dû au tabac, Doctinews, Pages 42-45, n°12, juin 2009

 
Dans le monde le tabac tue 5,4 millions de personnes chaque année. Au Maroc, selon une enquête de 2007 réalisées sur un échantillon de 9197 personnes de 15 à 75 ans :

     La prévalence du tabagisme est de 18 % et 14,5% sont des fumeurs quotidiens

     L’âge moyen des fumeurs est de 17,6 ans

     La tranche 20-39 ans représente 60% des fumeurs

     Le tabagisme passif touche 41,7%

 

Tabac et nutrition :

     - La nicotine est un coupe-faim

     - Le tabac fait augmenter les dépenses énergétiques de 6% et de 12% à l’effort (avis aux sportifs et aux personnes ayant des métiers pénibles)

     - Le tabac induit une perte de goût et de l’odorat, le fumeur tend à saler d’avantage ses plats (en plus de la tachycardie, ici c’est un effet direct sur la tension artérielle)

     - Une seule cigarette réduit  de moitié le taux de vitamine C dans le sang, cette vitamine étant l’antioxydant de choix par excellence de l’organisme.

     - Le tabac réduit la quantité de folates. Une déficience en folate peut entraîner chez le fœtus un retard de développement ou des malformations graves. La consommation même avant la grossesse est néfaste pour le fœtus        

Partager cet article

Repost 0
Published by Amster - dans MEDECINE & SANTE
commenter cet article

commentaires

abdelkader CHE 31/05/2014 17:20

j´ai bien suivi votre campagne anti tabac queje trouve tres utile et necessaire.En tant qu´en ex-extreme fumeur pendant plus de 30 ans, j´ai arrêté une fois pour toute il y a 21 ans (alhamdoulilah). Je voudrais bien repporter ma méthode pour arrêter de fumer. Je ne cherche aucun intérêt pécunier ou semblable. Pour toute Information, je vous prie de me contacter téléphoniquement au No : 00 49 17676553454
bien amicalement
Abdelkader

AMSTER 02/06/2014 13:54

Merci Sidi
Mieux qu'un contact téléphonique, si vous pouvez nous contacter par mail, on fera partager votre témoignage immédiatement
Merci encore

Recherche