Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 19:20

RHINOFLUIMUCIL

Attention à l’usage abusif

 

Les Laboratoires SOTHEMA ont dernièrement lancé sur le marché marocain une nouvelle spécialité, qui existe en France depuis 1983, : Le RHINOFLUIMUCIL solution pour pulvérisation nasale au prix de 22,00 DH

RHINOFLUIMUCIL.jpg 

Composition pour  100 ml de solution  

        Acétylcystéine (DCI) ou N-acétylcystéine  --------------     1.0000   g
        Tuaminoheptane (DCI) sulfate                   --------------      0.5000   g
        Benzalkonium chlorure (DCI)                    --------------       0.0125  g

Ce produit est donc une association de 3 molécules :
 
        - le sulfate de tuaminoheptane, un sympathomimétique alpha, c’est un vasoconstricteur décongestionnant par voie nasale
        - le chlorure de benzalkonium, un ammonium quaternaire, c’est un antiseptique 
        - et la N-acétylcystéine qui est un mucolytique,.

 

Analyse critique :

        Classiquement l’acétylcystéine est utilisée par voie orale comme mucolytique dans les toux grasses retrouvée dans plusieurs spécialités notamment l’EXOMUC, et le Mucomyst.
Par voie locale on la retrouve en collyre dans EURONAC comme cicatrisant cornéen. L’utilisation de l’acétylcystéine dans le  RHINOFLUIMUCIL aurait pour objectif de fluidifier les secrétions nasales afin de faciliter leurs écoulement
        L’utilisation du chlorure benzalkonium par voie nasale est à l’heure actuelle discutable  
- si l’objectif est l’antisepsie : cette utilisation est dépassée à l’aune des recommandations de l’AFSSAPS qui visent à supprimer toute utilisation non justifiée des antibiotiques et des antiseptiques par voie locale               
- si l’objectif est une meilleure conservation de la solution de RHINOFLUIMUCIL,  le chlorure de benzalkonium sera considéré alors comme excipent avec un effet notoire et non comme principe actif.
        Mais des trois molécules du RHINOFLUIMUCIL celle qui a le plus d’impact et qui donne le plus d’effets secondaires c’est le Tuaminoheptane : il s’agit d’une amine sympathomimétique volatile donnant une vasoconstriction nasale par ses effets sur les récepteurs alpha.


Il existe plusieurs molécules similaire au tuaminoheptane [éphédrine et apparentés] qui sont tous des sympathomimétiques alpha où on retrouve : Phénylpropanolamine [RUPTON, DENORAL CP], phényléphrine [RINOMICINE] , pseudoéphédrine [RHUMIX, ACTIFED, HUMEX, DOLIRHUME, RHUMAGRIP]
Toutes ces molécules sont destinées notamment à décongestionner le nez, mais elles exposent à des effets secondaires importants  et en particulier
        - Des palpitations, tachycardie, poussée hypertensive, par conséquent produit contre-indiqué en cas d’hypertension sévère
         - Crise de glaucome par fermeture de l'angle par conséquent : produit à éviter chez les personnes âgées ou en cas de doute  
         - Troubles urinaires à type de dysurie et de rétention urinaire.
         - En cas d'administration réitérée (répétée) ou abusive, le sulfate de tuaminoheptane peut provoquer chez l'enfant, par passage systémique : hypothermie, sédation, perte de connaissance, coma ou dépression respiratoire.
         - L’utilisation de façon prolongée est catastrophique, en raison d'un risque de rebond et de rhinite iatrogène. Ce qui entraîne une forme « d’accoutumance » avec un usage abusif. Par ailleurs des instillations répétées et/ou prolongées peuvent entraîner un passage systémique non négligeable des principes actifs.


Le rôle du pharmacien :

Le RHINOFLUIMUCIL peut paraître comme un produit bénin, qui certes apporte un véritable soulagement au patient, cependant il s’agit aussi d’un produit qu’on utilisera avec énormément de précautions
     C’est un produit réservé à l’adulte et l’enfant de 30 mois. A ce sujet l’AFSSAPS précise «Les données concernant l'efficacité chez l'enfant sont, à ce jour, limitées. En raison de leur sensibilité particulière aux sympathomimétiques (vasoconstricteur) il est recommandé de n'utiliser Rhinofluimucil chez les enfants de plus de 30 mois, qu'après échec de la désobstruction mécanique par mouchage et lavage au sérum physiologique»
Autrement dit chez l’enfant il faut utiliser d’abord et avant tout l’aspirateur nasal et le sérum physiologique avant toute médication agressive. En claire, même si légalement l’usage du Rhinofluimucil chez les enfants de plus de 30 mois n’est pas contre-indiqué, l’intérêt du patient impose de bannir son usage chez l’enfant.                  
       Les patients doivent être informés que la survenue d'une hypertension artérielle, de tachycardie, de palpitations ou de troubles du rythme cardiaque, de nausées ou de tout signe neurologique (tels que l'apparition ou la majoration de céphalées) impose l'arrêt du traitement.
De même, la surveillance du traitement doit être renforcée en cas d'hypertension artérielle, d'affections cardiaques, d'hyperthyroïdie, de psychose ou de diabète.
       Il est impératif de respecter strictement la posologie, la durée de traitement de 3 à 5 jours

La grosse bêtise du pharmacien
C’est d’associer le Rhinofluimucil avec un autre produit contre le rhume contenant un vasoconstricteur  type : ACTIFED, EPHEDRIL, HUMEX, RINOMICINE, RHUMEX, RUPTON, RHUMAGRIPP, DOLIRHUME.
Le seul produit de cette catégorie qui ne contient pas de vasoconstricteur c’est le RHINOFEBRAL  qui est formulé à base de paracétamol et d’un antihistaminique.

Sources :
- RCP du Rhinofluimucil in AFSSAPS
- Médiquick : Base de données sur le médicament
- BIAM : Banque de Données Automatisée sur les Médicaments
- Mailing Sothema-Zambon : Rhinofluimucil, Mai 2009   
- Autre article sur le même sujet dans ce même blog :

     -  ETUDE  COMPARATIVE  RINOMICINE  VS  RHUMIX

    - LE FROID REND-T-IL MALADE ? Entre idées reçues & physiopathologie 

    - RHUFENE PSEUDOEPHEDRINE & IBUPROFENE   

Partager cet article

Repost 0
Published by Amster - dans MEDICAMENT
commenter cet article

commentaires

benedetti gilbert 01/02/2015 09:42

je prend depuis quelques temps rhinofluimucil et j'ai des problèmes j'ai mon bras gauche qui me serre sa descend sur la jambe on a trouvé a l'hôpital d’après un scanner que j'ai eu des petits vaisseaux dans la tête qui on saigné est ce que sa peux venir de ce médicament?

muriel 29/06/2009 23:16

Quelle surprise de tomber sur votre blog cité pour l'article concernant l'arret du diantalvic°..Je suis pharmacienne adjointe a perpignan ...mon blog est bcp plus "leger "confidentiel et bcp moins axe sur la pharmacie ...Mais je me regale a lire le votre vos articles qui me remettent les idees en place ( je suis rouillée ... j'ai 50ans !!)Votre recul concernant les perles de comptoir ...Et en plus je renoue avec un pays ou j'ai passé mon bac ( lycee llyautey de Casa ...)..Bravo !!!les pharmaciens ici sont tristes ....Vous avez une fan francaise ...

Recherche