Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 13:03

BETADINE en gel cutané

Enfin disponible au Maroc

 

Présentation :

BETADINE gel cutané à 10 %   Tube de 30g

PPM      :     32.00 DH 

Laboratoire : LAPROPHAN sous licence MEDA

 

 

          



        L
a polyvinylpyrrolidone iodée (alias BETADINE VIATRIS ), est un vieux produit au rapport bénéfice risque largement positif, existe au Maroc sous forme solution depuis très longtemps, (on a eu même droit à des génériques alors que son prix est à la base déjà abordable : BETANET, POLYDIN, en plus d’une variante en poudre SEPTIL)
          La polyvinylpyrrolidone iodée existe aussi depuis quelques années sous forme de pansements médicamenteux (BETADINE Tulle 10 %). Mais la forme la plus intéressante, et qui aurait due être commercialisée en deuxième lieu après la forme solution c’est la forme gel cutané. Mais, comme d’habitude, les voies des seigneurs du marketing et du bisness sont impénétrables car elles mènent rarement d’abords aux besoins réels des patients.

 

L’avis du pharmacien : 

La polyvinylpyrrolidone iodée en gel cutané est un produit fondamental à notre avis en particulier sur le marché marocain pour les raisons suivantes : 

- C’est une excellente alternative au RIFODERM (lire RIFODERM / RIFASONE )                
- C’est une excellente alternative à l’auréomycine (une vielle tétracycline désuète)  
- La forme gel cutanée est plus intéressante que la forme solution classique dans certains cas, car elle permet un contacte prolongé des tissus avec l’iode en particulier sous pansement (mais attention au passage systémique en particulier chez l’enfant)
- C’est un excellent produit pour les plaies (penser aux circoncisions) et pour les brûlures superficielles peu étendues
- C’est un produit de conseil fondamental pour l’officinal mais aussi un bon atout pour le médecin  

Les limites la polyvinylpyrrolidone iodée : Le risque majeur c’est le passage systémique* de l’iode en particulier dans les situations suivantes :

- Le nouveau-né de moins d’un mois  
- En cas de pansement occlusif sur une surface large (penser aux couches chez les enfants)
- En cas d’applications répétées et / ou sur de larges surfaces notamment chez la femme enceinte (à partir de 2ème trimestre de grossesse) ou qui allaite.    

  * Pour les non professionnels de la santé : le passage systémique c’est tout simplement le passage dans le sang

 

Analyse transversale (ou horizontale)  :  

     - La polyvinylpyrrolidone : de la formule chimique aux diverses applications

            C’est le genre d’analyse qu’on adore à pharamster, car cela permet une lecture horizontale intégrant le plus souvent plusieurs produits avec une même molécule mais qui ont des utilisations complètement différentes (Cf. diméticone). On est là face à des molécules qui ont en plus des applications diversifiées parfois comme excipient, parfois comme principe actif.       

Lexique :

    - DCI                                      :   La povidone iodée
    - La dénomination scientifique  :   La polyvinylpyrrolidone iodée 

   - La dénomination commune    :   La polyvidone (on retrouve ce terme dans des articles)


   

C’est une très une très jolie formule :

- Basée sur la vinylpyrrolidone (vinyle c’est le radical  --CH==CH2, la pyrrolidone c’est le petit cycle azoté qu’on voit sur la formule)
- Cette  vinylpyrrolidone est polymérisée (entre 300 à 400 unités, représenté par le petit n dans la formule) et deviendra ainsi la polyvinylpyrrolidone : une poudre fine, blanche, inodore et sans saveur, facilement soluble dans l’eau et l’alcool  
- Sur cette polyvinylpyrrolidone on va incorporer l’iode représenté dans la formule présentée par les petits cercles rouges entre les cycles de pyrrolidones       

Ainsi préparée la polyvidone est un iodophore elle forme un complexe organique dans lequel l’iode est masqué en grande partie.

La solution de polyvidone iodée (BETADINE solution) est constituée d’une fraction ( 10 % ) d’iode libre dans la solution le reste d’iode étant sous forme complexée le tout constitue un équilibre qui entraîne la libération de l’iode au fur et à mesure de sa consommation         


       - Les utilisations de la polyvinylpyrrolidone :

Ce qui est intéressant avec la polyvinylpyrrolidone, c’est que c'est une molécule multiusage : si elle est utilisée dans la BETADINE comme « réservoir » d’iode,  on va la retrouvée ailleurs, dans un nombre impressionnant de cp, comme excipent (depuis le simple Doliprane CP jusqu’à des formes à libération prolongée, et au total on en a comptabilisé plus de 500 spécialité sur le VIDAL)
cf. A. LE HIR Abrégé de pharmacie galénique, page 78, Editions Masson 2001    

Comme principe actif on la retrouve dans :

             - Le BOLINAN : avec ses grands cp dispersibles, ce produit  n’est rien d’autre que de la polyvinylpyrrolidone 2 g par cp avec comme excipent du saccharinate de sodium, acide citrique monohydraté, silice colloïdale, amidon de riz, cellulose microscristalline et arôme abricot. 
 
C'est un excellent adsorbant, protecteur de la muqueuse digestive, sans effets secondaires ni de véritables contre-indications, qui en plus est radiotransparent.


Malheureusement, le BOLINAN n’est plus disponible dans nos officines depuis quelques années, et on ne sait pas pour quelle raison.

Quand il y a un hic dans la production d’un produit la plus part des fabricants préfèrent s’inscrire avec les abonnés absents, et ce sans réaction de la part des officinaux !         

           




             
- Le DULCILARME  en collyre : ce collyre joue le rôle de lubrifiant et de mouillant à la surface de l'œil et supplée temporairement à l'insuffisance de larmes. La povidone joue ici le rôle d’un réservoir à eau permettant hydratation prolongée de l’œil.

Partager cet article

Repost 0
Published by Amster - dans MEDICAMENT
commenter cet article

commentaires

Recherche