Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 19:36

UN DÉLESTAGE DES PPM EN DOUCEUR

 

  10-06-01-DELESTAGE-des-PPM-copie.jpg

 

Depuis quelques mois, on note avec beaucoup de satisfaction, un délestage en douceur des prix de certains médicaments au Maroc. Le dernier exemple en date est tombé ce matin même :

 

PLAVIX (clopidogrel) BT 28 CP      : Ancien PPM : 762.00 – Nouveau PPM : 548.80 (-28.0 %)

PLAVIX (clopidogrel) BT 14 CP      : Ancien PPM : 395.00 – Nouveau PPM : 284.40 (-28.0 %)       

CHOLESTIN (cimvastatine) 10 MG : Ancien PPM : 175.00 – Nouveau PPM :  85.00 (-51.4 %)           

CHOLESTIN (cimvastatine) 20 MG : Ancien PPM : 245.00 – Nouveau PPM : 165.00 (-32.6 %)

CHOLESTIN (cimvastatine) 40 MG : Ancien PPM : 395.00 – Nouveau PPM : 295.00 (-25.3 %)

 

L’avis du pharmacien  - C'est un avis de bonne foi, sauf erreur ou omission -  

          Ce sont ici de simples constatations, quant à la relation entre ces baisses de prix et l’enquête parlementaire sur les médicaments au Maroc c’est à notre avis fort intimement lié.

          Un des effets qu’on n’a absolument pas prévu de cette excellente et courageuse enquête, c’est une forme de « mise à jour » de certaines règles déontologiques notamment de la part de la MIS (Maroc Innovation Santé, représentant les laboratoires internationaux au Maroc).

Lire à ce sujet un article paru dans le journal L’ECONOMISTE (N°3283, pages II à IV, du 25/05/10) où Mr Christophe Gourlet, (président de la MIS) a présenté un « Un code pour moraliser la promotion du médicament ».

Vous avez certainement remarqué que ce code intervient quelques jours après la table ronde de Transparency Maroc. En toute franchise, c’est certainement un hasard, vu que ce code a certainement nécessité un certain temps pour le présenter (c’est humainement impossible à faire en quelques jours).      

           Ceci étant dit, cet exemple montre que lorsque les industriels (qu’ils soient nationaux ou internationaux) trouvent face à eux administration honnête, des hommes et des femmes politiques courageux, et une société civile dynamique et vigilante ; il s’adaptent en adoptant des comportements rigoureux qui leurs assurent des dividendes légitimes toute en respectant les intérêts collectifs.

Face à une administration corrompue, à des politiques laxistes, et à une société civile moribonde l’entrepreneur quel qu’il soit « s’adapte » aux dépends de l’intérêt des autres.

C’est à notre administration, à nos politiques et à notre société civile de combler nos failles abyssales (tant scientifiques que managériales que déontologiques) afin d’avoir un enivrement entrepreneurial propice à la création de la richesse individuelle mais dans le respect de l’intérêt collectif.  

           En combinant la baisse en douceur des PPM et cette nouvelle initiative pour moraliser la relation Laboratoire – Médecin, les industriels de la MIS admettent de facto que les conclusions l’enquête parlementaire étaient justifiées.

Bien entendu publiquement ils vont toujours les contestées, car admettre la justesse de ces conclusions comporte le risque de devoir, de manière rétroactive, rendre des comptes sur certains « dépassements » non déontologiques.

Par contre, en entamant de façon unilatérale une baisse des prix, l’attitude de la MIS nous parait brillante, car elle aura pour effet d’adoucir une législation qui aurait pu être trop contraignante. L’autorégulation est le meilleur moyen pour éviter l’intrusion de l’Etat dans un secteur donné  

L’attitude des multinationales témoigne d’une finesse d’analyse remarquable. Une finesse qui a comme source une culture basée sur un rapport cartésien vis-à-vis des lois, des règlements et de l’analyse rationnelle.

C’est cette culture de base qu’on aimerait voir aussi chez nos industriels (AMIP) qui se cramponnent parfois sur des positions rêches et un discoure qui frôle par moment l’agressivité                       

En s’opposant à l’enquête la position des officinaux nous paraît alors aberrante (sauf erreur), heureusement que lors du dernier congrès on a essayer de rectifier le tir.                

Au final, on sent un vent d’apaisement et de remise en cause constructif pour notre secteur, pourvu que cela dur        

Partager cet article

Repost 0
Published by Amster - dans MEDICAMENT
commenter cet article

commentaires

Recherche