Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 11:11

ETAT DE L’OSTEOPROSE AU MAROC

 

 

Source :  Déclarations lors une rencontre organisée par La Société marocaine de rhumatologie, jeudi 13/05/2010 à Casablanca, sous le thème «L’ostéoporose, qu’en est-il aujourd’hui au Maroc ? Actualités et perspectives de la prise en charge», S. L. Aboudrar, rhumatologue et présidente de la Société marocaine de rhumatologie. F. Allali, directrice de l’unité de pathologie osseuse à l’hôpital Ayachi. In LE SOIR n°572 page 08 du 17/05/10.

 

       « Dans le monde, on estime qu’une fracture de hanche survient toutes les 20 secondes. Cette fréquence sera amenée à augmenter à l’avenir et on considère que l’augmentation la plus nette se produira dans les pays en voie de développement.  L’impact économique de l’ostéoporose est majeur : le coût annuel de la fracture du col fémoral est de 20 milliards de dollars aux Etats-Unis, de 30 milliards de dollars et de 800 millions d’euros en France en 2009. A ces chiffres, il convient d’ajouter les coûts indirects comme la réduction de l’activité, les pertes de revenus… »,

  

       Au Maroc, les études réalisées ont conclu à une prévalence de 35 % chez les femmes de plus de 50 ans et de 60 % chez les plus de 60 ans «L’ostéoporose survient 10 ans plus tôt que la moyenne mondiale estimée par l’OMS. Ce profil en fait une affection encore plus préoccupante au Maroc. On devrait s’attendre à une explosion des fractures ostéoporotiques dans moins de 20 ans»

       Au Maroc, la carence en vitamine D  concerne 95% des femmes. La Société marocaine de rhumatologie conseille une supplémentation en calcium associée à la vitamine D.

« Par de simples mesures hygiéno-diététiques. Une alimentation saine et équilibrée favorise des os sains. Il est recommandé un apport suffisant en calcium et vitamine D.».

 

 

Les règles hygiéno-diététiques qui contribuent considérablement à la prévention de la perte osseuse impliquent : 

- La pratique d’une activité physique régulière, des séances de marche à pieds quotidiennes de 30 à 60 minutes.

- Le sevrage tabagique,

- La diminution de la consommation d’alcool

- La maîtrise du poids.

 

L’avis de l’apothicaire :

         - On retrouve en fait là aussi les règles hygiéno-diététiques classiques. Et c’est de la responsabilité de l’officinal de réitérer ce discours autant de fois que nécessaire, il doit en outre être capable d’adapter ces directives au contexte socioculturel « difficile» de ses patientes et on peut vous assurer que c’est tout un art. Dés qu’il s’agit de femmes tout devient compliqué, mais … on y arrive quand même.          

         - A propos de calcium, il est important de faire la part des choses - lire à ce sujet : Calcium & cancer de la prostate - par ailleurs nous devons être vigilants car ces informations émane d’une rencontre  scientifique. Ce genre de rencontres est souvent sponsorisé par des multinationales du lait qui visent par essence à favoriser la surconsommation de produits lactés, attention aux excès. Restons vigilants mais sans tomber dans la « complotite ».

          - A propos de l’ostéoporose lire aussi :  IMPACT SUR LA SANTE DES BOISSONS GAZEUSES : OSTEOPOROSE & CANCER DU PANCREAS       

Partager cet article

Repost 0
Published by Amster - dans MEDECINE & SANTE
commenter cet article

commentaires

Recherche