Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 21:45

L e c t u r e   o f f i c i n a l e

La corticothérapie prénatale

en cas de menace d’accouchement prématuré

 

Source : Rev Prescrire avril 2010; 30 (318) : 273-274

 

          La prématurité est source de morbimortalité importante, et la principale cause des décès néonataux. Pour y faire face on administre classiquement à la mère une série de 2 injections intramusculaires à 24 heures d'intervalle (souvent appelée cure) de bétaméthasone, ou de 4 injections intramusculaires à 12 heures d'intervalle de dexaméthasone. Le but est de hâter la maturation pulmonaire fœtale.

Le bénéfice paraît maximal lorsque l'accouchement survient dans la semaine suivant la cure, mais lorsque l'accouchement ne survient pas dans cette période et que le risque d'accouchement prématuré persiste, y a-t-il intérêt à répéter la corticothérapie comme on le faisait d’habitude ?

 

- Dans un essai randomisé en double aveugle [1] de 2008 :

     - Cure unique de corticoïde vs cure toutes les deux semaines

     - Chez 1 858 femmes enceintes

Résultats : La mortalité et la morbidité respiratoire dans les 28 premiers jours de vie n'ont pas été statistiquement différentes entre les groupes. Taille, poids et périmètre crânien à la naissance ont été moindres dans le groupe exposé aux cures répétées.

- Au terme du suivi à l'âge de 2 ans [3] de 1 047 enfants dont la mère avait reçu de la bétaméthasone, soit d'une façon unique, soit de façon répétée chaque semaine et ce jusque 32 semaines d'aménorrhée,

Résultat : là aussi aucune différence n'a été observée entre les deux groupes.

- Au terme du suivi dans la troisième année [4] de vie de 556 enfants dont les mères avaient reçu après une cure initiale de bétaméthasone soit des injections de placebo, soit des cures de bétaméthasone,

Résultat : aucune différence n'a été observée entre les deux groupes. Néanmoins, 6 enfants exposés à des cures répétées (soit 2,9 %) ont souffert d'une infirmité motrice d'origine cérébrale, versus un seul (soit 0,5 %) dans le groupe cure unique; ce qui soulève l'hypothèse d'un éventuel effet délétère de cures répétées.

 

L’article tire comme conclusion : En pratique répéter les cures de corticoïde à visée de maturation pulmonaire fœtale ne semble pas apporter de complément d'efficacité démontrée par rapport à une cure unique. Mais il apparaît des doutes sur un effet délétère sur les mensurations à la naissance et sur l'état neurologique dans la petite enfance. Il paraît donc plus prudent d'en rester à une cure unique.

 

Bibliographie :

1 - Murphy KE et coll. "Multiple courses of antenatal corticosteroids for preterm birth(MACS) : a randomised controlled trial" Lancet 2008 ; 372 : 2143-215l.

2 - Newnham JP et Simmer K "Multiple courses of antenatal corticosteroids" Lancet 2008; 372 : 2094- 2095.

3 - Crowther CA et coll. "Outcomes at 2 years of age after repeat doses of antenatal corticosteroids" N EngIJ Med 2007; 357 (12) : 1179-1189.

4 - Wapner RJ et coll. "Long-term outcomes after repeat doses of antenatal corticosteroids" N Engl J Med 2007; 357 (12) : 1190-1198.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche