Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 00:06

LE CALENDRIER VACCINAL UNIFORME

CALENDRIER OFFICIEL DU MINISTERE DE LA SANTE

 

           Ci-après le nouveau calendrier vaccinal tel que préconisé par le ministère de la santé publique, ce calendrier remplace dorénavant l’ancien calendrier. Source : Documentation du ministère de la santé publique (Maroc)  

 

OBJECTIFS GENERAUX DU CALENDRIER VACCINAL :

- Contribuer à la réduction de la mortalité et de la morbidité néonatale et infanto juvénile par la vaccination des enfants et des femmes en âge de reproduction.

- Contribuer à l'atteinte des Objectifs du Ministère de la Santé pour la période 2008-2012 ainsi que ceux du Millénaire pour le Développement (ODM-2015).

- Contribuer à l'atteinte des objectifs internationaux d'éradication et d'élimination de certaines maladies cibles (polio, rougeole/rubéole, Tétanos NN, …).

OBJECTIFS SPECIFIQUES DU NOUVEAU CALENDRIER VACCINAL :

- Atteindre et maintenir une couverture vaccinale supérieure ou égale à 95 % par milieu (urbain et rural) et par niveau (national, régional, circonscription sanitaire et secteur).

- Obtenir, avec les autres pays de la région EMRO de l'OMS, la certification de l'éradication de la poliomyélite vers l'an 2013,

- Maintenir l'élimination du tétanos néonatal,

- Eliminer la rougeole, la rubéole et le Syndrome de Rubéole Congénitale (SRC) vers l'an 2015,

- Introduire les autres nouveaux vaccins dans le calendrier national de vaccination,

- Introduire les autres rappels, dans le calendrier national de vaccination,

- Contribuer à l'amélioration de la sécurité des injections/patients.

 

LE CALENDRIER VACCINAL UNIFORME

DE LA SANTE PUBLIQUE

Age

Antigènes

(vaccins)

Observations

 

LA PREMIERE ANNEE

Dans les 24 heurs après la naissance

- HB zéro

Dose à la naissance

Naissance (un mois après la naissance)

- BCG

- VPO zéro

 

2 mois

- DTC1 – Hib1

- HB1 / VPO1

- Vaccin anti Rotavirus 1

- Vaccin anti Pneumo 1

Vaccins combinés

3 mois

- DTC2 – Hib2

- HB2  / VPO2

- Vaccin anti Rotavirus2

 

4 mois

- DTC3 – Hib3

- VPO3

- Vaccin anti Pneumo2

 

12 mois

- VAR

- HB3

- Vaccin anti Pneumo3

 

LES RAPPELS DE SUITE

18 mois

- DTC4 VPO4

(premier rappel)

 

5 ans

- DTC5 VPO5

(deuxième rappel)

 

6 ans

- Rougeole

Ou R/R ou ROR

En attendant l’atteinte d’une CV*  supérieure ou égale à 95 % par le premier rappel

Tous les 10 ans

- DT + VPO

(DT combiné avec coqueluche acellulaire)

 

 

Abréviations :

BCG : Vaccin antituberculeux, VPO : Vaccin Poliomyélitique Oral, DTC : Diphtérie Tétanos Coqueluche, Hib : Haemophilus influenzae b, HB : Hépatite B, ROR : Rougeole Oreillons Rubéole, RR : Rougeole Rubéole. Les indices correspondent aux différents rappels

 

LES CONTRE-INDICATIONS DE LA VACCINATION  :

- Les vraies contre-indications sont rares

- Antécédents d’événement indésirable post vaccinal (MAPI) graves après administration d’une dose antérieure

- Maladie neurologiques évolutive (Exp. Epilepsie non maîtrisée) : éviter le vaccin anticoquelucheux

-  Hypersensibilité de type 1 aux œufs : éviter la vaccination contre la fièvre jaune et la grippe, mais on peut utiliser des vaccins produits sur fibroblaste de poulet.

- Infection à VIH symptomatique : éviter le BCG, la vaccination anti-amarile et anti-rougeole. 

 

LES EFFETS SECONDAIRES DE LA VACCINATION :

Note à part :  

La documentation du ministère de la santé à laquelle nous avons eu accès, en tout 5 excellentes pages, nous a permis de dénicher deux remarquables tableaux résumant parfaitement les principaux effets secondaires et, luxe suprême, leurs incidences.

Cette façon de présenter les effets secondaires, on aurai voulu qu’elle soit généraliser à tous les médicaments. En effet, les effets secondaires n’ont réellement d’intérêt que quand ils sont corrélés à leurs incidences, autrement ils deviennent un simple listing réglementaire plus anxiogène que réellement informatif. Lire dans le cadre de cette thématique : «  La problématique de gestion du risque sanitaire » et aussi « L’Engerix B en question »                   

 

       Réactions mineures courantes

Type de réactions

Réaction locale type : douleur, gonflement, rougeur

Fièvre plus de 38° C

Irritabilité, malaise et

symptômes généralisés

BCG

90-95 %

  -

  -

Hib

  5 -15%

  2 -10 %

  -

HB

Adulte : 15%

Enfant : 5%

  -

  1 - 6 %

Rougeole

& ROR

Environ 10%

  5 -15 %

  5% éruption

Polio VPO

  -

  < 1%

  < 1%**

Tétanos

-10%

-10%

-25%

DTC* coqueluche

Jusqu’à 50 %

Jusqu’à 50 %

Jusqu’à 55 %

  *  Le taux de réaction locale risque d'augmenter avec les doses de rappel, pour aller jusqu'à 50-85   %

  ** Les symptômes comprennent diarrhée, maux de tête et/ou douleurs musculaires.

 

Réactions plus graves rares

vaccin

Réaction

Incidence

Polio (VPO)

 

- Poliomyélite post vaccinale

- Le risque est plus élevé pour la
première dose, chez les adultes et
chez les sujets immunodéprimés

 

- 1 sur 2.4 à 3.3 Millions

- 1 sur 750 000 sur la première dose. Contre 1 sur 5,1 millions sur les doses ultérieures

Tétanos

 

- Névrite brachiale
- Anaphylaxie

 

- 0,5 à 1 sur 100 000

- 1 sur 100 000 à 1 sur 2 500 000

Coqueluche (DTC) à germes entiers

 

 

- Cris persistants
- Convulsions

- Episode d’hypotonie hyporéflexie

- Anaphylaxie
- Encéphalopathie

(Note : le risque n’est pas confirmé)

-1 sur 15 à 1 sur 1 000

- 1/1750 à 1/12 500

- 1/1000 à 1/33000

- 1/50 000

- 0 à 1 / 1 million

 

 

Post-scriptum faisant suite au commentaire du 30/03/2012 :

             Vaccins & corticothérapie

   - Les corticoïdes ont un effet immunosuppresseur, en cas d’un vaccin vivant le risque potentiel est la prolifération de la souche de ce dernier, impliquant une accentuation des effets secondaires  du vaccin. Par ailleurs il existe un risque sérieux de réversion de l'atténuation du virus ou de la bactérie. Avant d'utiliser les vaccins vivants atténués, il est prudent d'attendre 3 mois après l'arrêt du traitement immunosuppresseur puissant.
   - Les vaccins inactivés ou recombinants peuvent être utilisés chez les patients sous corticoïdes. Avec ce type de vaccin il n'y a évidemment pas de risque de réversion de l'atténuation du virus ou de la bactérie. Cependant  il risque théorique  celui de réduire l’amplitude de la réaction immunologique naturelle du corps induite par vaccin. Ce qui, théoriquement, tendrait à réduire l’efficacité de ce dernier. 
 

Vaccins vivants atténués
(Voie d'administration)

Vaccins inactivés ou recombinants
(Voie d'administration)

Fièvre jaune (Sscut, IM)
Oreillons (Sscut, IM)
Rougeole (Sscut, IM)
Rubéole (Sscut, IM)
Poliomyélite (orale)
Tuberculose (intradermique)
Varicelle (Sscut)

Tétanos (Sscut, IM)
Diphtérie (Sscut, IM)
Coqueluche (Sscut, IM)
Méningocoque (Sscut, IM)
Poliomyélite (Sscut, IM)
Grippe (Sscut, IM)
Hépatite A (IM)
Hépatite B (IM)
Pneumocoque (IM)
Fièvre typhoïde (IM)
Haemophilus (Sscut, IM)

(Sscut : sous-cutanée; IM : intramusculaire)

En pratique :

- Pour les Vaccins vivants atténués la question est tranchée : c’est une contre-indication claire.

- Pour les vaccins inactivés ou recombinants, si une corticothérapie, en aigu, à forte dose, sur de courtes périodes (5j), est nécessaire, la vaccination dans ce cas peut être rattrapée par la suite sans problème dans la majorité des cas. Si la corticothérapie est utilisée en chronique (cas de certaines maladies générales) dans ce cas les posologies évoluent vers la baisse par palier, la vaccination pose un problème en particulier au début du traitement lords des posologies fortes (supra-physiologiques).

Référence :

-  O. Launay, « Vaccinations et contre-indications vaccinales » (fichier PDF 3 pages) Inrs, Document pour médecin de travail n°113, 1er trimestre 2008

 

Partager cet article

Published by Amster - dans MEDICAMENT
commenter cet article

commentaires

abdou 30/03/2012


Bonjour Dr
Pour les contres-indications faut y ajouter une corticotherapie, non?
Ma question, est-ce la corticotherapie est  contre indiquée avec tts les vaccins, ou seulement les VVA = vaccins vivants atténués.
merci d'avance. 

Abdou 17/04/2012


Merci infiniment Docteur.

Recherche