Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 20:30

LE FORUM DE DAVOS ET NOUS !

 

       Quand Klaus SCHWAB, fondateur et executive chairman du Forum de Davos, intervient on pourrait s’attendre à deux cas, au mieux  un discoure lissé comme ceux des patrons de grandes banques centrales où il faut y chercher  les prodromes des politiques économiques futures, au pire c’est un discoure ultralibéral qui fait froid au dos, particulièrement celui des pays les plus fragiles.

       Pourtant dans une excellente tribune publiée dans le journal marocain LE SOIR ECHOS, on retrouve un discoure simple, réaliste et reconnaissons-le tourné réellement vers le progrès.  

 

PHARHAMSTER  vous livre non pas une lecture, mais quelques  phrases marquantes qu’on a retenues, charge à chacun de faire sa propre opinion.

Source : Klaus SCHWAB, LE SOIR ECHOS, n°494, du 27/01/2010, page 07

 Klaus_Schwab_WEF_2008.jpg

    " La récente crise économique & financière a mis en exergue le fait qu’après avoir découvert les joies de « la mondialisation des opportunités » nous faisons face actuellement à « une mondialisation des problèmes »"

 
     " En limitant notre action uniquement sur la gestion de la crise nous ferons qu’alimenter la spirale descendante. Le déni de certaines vérités gênantes ou politiquement dérangeantes nous a incité à nous reposer sur des systèmes irréalistes et intenables dés le départ. Il est certain que les périodes de crise sont l’occasion de mettre en œuvre des idées plus efficaces et de modifier le système mondial dans le bon sens, en s’appuyant sur la participation des principaux acteurs de l’ensemble de la société à l’échelle universelle " 

 
      " Repenser notre système de valeurs requiert de multiples conditions préalables : d’une part la garantie d’un ancrage à la responsabilité sociale et au développement environnemental durable, mais également une assurance à la réduction des inégalités. Ceci nous permettrait d’instituer les fondations qui adapteraient nos structures internationales aux besoins de la société 21ème siècle. "

 
       " Pour reconstruire le monde après la crise, il nous est possible de recourir à de nouveaux concepts qui se fondent sur une plus grande participation citoyenne et des partenariats engagés entre les instances publiques et les acteurs non gouvernementaux. … Nous devons aussi accentuer le recours aux réseaux sociaux en tant qu’outil de renforcement de la responsabilisation, puiser plus efficacement dans notre capital numérique, et être plus à l’écoute de la génération avenir. "    

Klaus SCHWAB, fondateur et executive chairman du Forum de Davos   
       

Partager cet article

Repost 0
Published by Amster - dans REFLEXIONS
commenter cet article

commentaires

Recherche