Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 12:42

LECTURE OFFICINALE

CHLORHEXEDINE & ALLERGIE

  

11-02-21-Chlorhexidine-et-allergie-copie.jpg

En février 2010, nous avions consacré à la chlorhexidine deux articles :

- LA CHLORHEXIDINE VS POVIDONE IODEE 

- LA CHLORHEXIDINE STRUCTURE & APPLICATIONS (vivement conseillé)

Dans ces deux articles on n’avait pas évoqué les effets secondaires de la chlorhexidine, une étude finlandaise réalisée à partir de 1999, publiée ce mois de janvier 2011 vient d’apporter des éclaircissements sur les risques d’allergies à cette molécule.

Le but de cette étude a été d'analyser les sources d'exposition et de sensibilisation à chlorhexidine, et d'obtenir par la suite des données sur la prévalence de la sensibilisation et allergie de contact liées à la chlorhexidine.

Méthode :

- Des tests patch ont été réalisés avec le digluconate de chlorhexidine (0,5% en solution aqueuse) sur 7610 patients venus consulter pour une allergie de contact suspecte au service de dermatologie de l’hôpital universitaire de Turku (Finlande).

- Les dossiers médicaux des patients ont été examinés pour vérifier une éventuelle exposition préalable à la chlorhexidine.

Résultats :

- Une réaction positive à la chlorhexidine patch a été observée chez 36 patients soit 0,47%.

- La responsabilité de l’antiseptique dans la dermatite ou la stomatite des malades concernés n’a été établie que dans 5 cas soit 0,06%.

- Cependant, la chlorhexidine contribuait selon les auteurs à la pathologie cutanée ou muqueuse chez 11 autres personnes soit 0,14%.

- Une exposition antérieure à des produits contenant la chlohexidine n’a put être mise en évidence que chez 16 patients (sur les 36 cas positifs au patch test).

 Conclusions des auteurs :

 - Les sources potentielles de sensibilisation à la chlorhexidine sont essentiellement des désinfectants cutanés et des produits d’hygiène buccale.

- L’exposition à la chlorhexidine chez les patients sensibilisés à cet antiseptique peut retarder la guérison d’une dermatite ou d’une gingivite en cas de persistance d’utilisation de topiques en contenant.

L’avis du pharmacien :

L’intérêt pour nous de cette étude réside dans les chiffres relativement bas de cas d’allergie à la chlorhexidine. 0,47% de réactions positives au patch test et surtout 0,06% de cas où la chlorhexidine a généré une dermatite ou une stomatite. C’est plutôt rassurant à notre sens (par les temps actuels).

Une nuance tout de même, la réaction allergique dépend fortement du terrain et particulièrement des spécificités génétiques. Autrement dit, ce qui est valable en Finlande n’est pas automatiquement transposable ailleurs, cela dit cette étude reste une bonne référence autant par le sérieux de ses auteurs, le nombre de cas recrutés que par la méthodologie de travail.           

Source : Liippo J et coll. : The relevance of chlorhexidine contact allergy. Contact Dermatitis 2011 ; publication avancée en ligne le 13 janvier. DOI: 10.1111/j.1600-0536.2010.01851.x

Lien : Contact Dermatitis  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche