Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 14:57

Chiffres & repères

Le cancer au Maroc

 

Cancer-Photocomposition.jpg

 

Source : Déclaration du Pr. Hassan Errihani, chef du service d’oncologie médicale à l’Institut national d’oncologie Sidi Mohamed Ben Abdellah de Rabat lors une conférence qu’il a animée, à l’ouverture des 16 e journées pharmaceutiques, organisées du 6 au 8 avril 2010 par le Conseil des étudiants en pharmacie (CEP) de la Faculté de Médecine et de pharmacie de Rabat.

In Le soir n°545 du 08/04/10 pages 01 et page 08

Lien : http://www.lesoir-echos.com/2010/04/08/cancer-dix-mille-marocains-sans-soins/

 

Les données de base du cancer au Maroc

  - Le Maroc compte entre 30.000 et 40.000 nouveaux cas de cancer chaque année. Mais 20.000 seulement sont pris en charge.

  - Ils seront donc  au moins 10.000 Marocains atteints d’un cancer qui ne bénéficient d’aucune prise en charge.

  - Chaque année 7,2% des décès au Maroc sont imputés au cancer

 

Ces statistiques devraient être nuancés vu l’inexistence au Maroc d’un registre national du cancer. Cela pose un grand problème, celui  de laisser un flou constant sur le nombre réel des cancéreux. Un tel chiffre pourrait mieux orienter les efforts consentie actuellement autant par l’association LALLA SALMA (ALSC) que par le ministère de la santé.

«Nous n’avons que deux registres régionaux à Casablanca et à Rabat et des registres d’institutions privées. A l’INO, 5.300 cancéreux se font soigner, soit 25% de l’ensemble, alors que le service d’oncologie d’Ibn Rochd (Casablanca) en compte 3.000»

Déclaration du Pr. Hassan Errihani

 

Les équipements et ressources humaines

      - Le Maroc dispose actuellement de 5 centres publics (Rabat, Casablanca, Oujda, Agadir et Al Hoceima) et 4 cliniques privées pour le traitement du cancer,

     - En radiothérapie le Maroc dispose, actuellement, de 30 accélérateurs linéaires (Linear accelerator (LINAC)). Neuf d’entre eux seront opérationnels dès l’an prochain. «L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande aux pays en voie de développement un appareil pour un million d’habitants. Nous sommes dans les normes», affirme le professeur.  

     - Côté ressources humaines, l’insuffisance est de taille. «Nous disposons, actuellement, de 20 oncologues et de 2 chirurgiens carcinologues titulaires d’une agrégation dans tout le Maroc», précise le professeur ajoutant que la discipline de l’oncologie médicale n’est enseignée que depuis six ans à la Faculté de Médecine de Rabat.

 

Un plan d’action :

Le Plan national de prévention et de contrôle du cancer (PNPCC) : C’est le fruit d’un partenariat stratégique entre l’ALSC et le ministère de la Santé, le PNPCC, d’un coût global de 8 milliards de dirhams, s’articule autour d’un objectif : offrir des soins de qualité accessibles à travers toutes les structures du Maroc. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

chaimae chi 28/03/2017 17:45

je veux savoir les statistique correspond le cancer de sein au Maroc pendant ces derniers années

Dr kettani 09/04/2010 17:20



Bonjour,


ila ya un nouveau centre à Fes dans la clinique privé de Kawtar


bonne journée



Ahmed Abouanass 01/02/2014 08:23

Merci de la rapidite de votre reponse.

Amster 27/01/2014 18:00

Malheureusement non

Ahmed Abouanass 27/01/2014 16:18

Bonjour,
Avez-vous des donnees concernant le nombre global de chimiotherapies et de radiotherapies par centres d'oncologie,et la part du cancer du cou et de la tete.Merci a l'avance pour votre aide.

Amster 09/04/2010 19:35


C'EST NOTE, MERCI POUR L'INFORMATION


Recherche