Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 18:59

CHIFFRES & REPÈRES

Structure des dépenses budgétaires

au Maroc entre 2011 et 2012

 

Structure-des-depenses-budgetaires-au-Maroc-entre-2011-et.jpgSource : Revue marocaine LE TEMPS [letempsmag.com], n°159, page 10, du 12 au 18 octobre 2012.

 

L’avis du pharmacien :

       La revue relève que les dépenses liées à la caisse de compensation (prix du gaz, pétrole …) continues d’augmenter au détriment des autres dépenses.

Il reste qu’à nous yeux, le véritable dysfonctionnement réside dans l’écart faramineux (plus du double) entre les dépenses de fonctionnement (frais du personnel …) et le dépenses d’investissement.

Quand on sait d’une part la faiblesse légendaire du rendement  des agents de l’Etat (qui est liée plus à un dysfonctionnement structurel qu’a des paramètres personnels) et que d’autre part seul l’investissement est à même d’assurer une croissance solide (l’investissement étatique étant un véritable booster de l’investissement privé), on comprendra facilement que, beaucoup plus que la fameuse caisse de compensation, l’écart entre  dépenses de fonctionnement et  d’investissement constitue une véritable anomalie (et elle n’est pas la seule) qui hypothèque fortement la croissance du pays.

Le cas du Maroc ressemble à un moteur de voiture qui consomme, pour fonctionner alors que la vitesse est au point mort, le double de se qu’il consomme lorsque la voiture avance. Conséquence on avance au rythme d’une tortue … et on consomme comme une Ferrari.      

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Recherche