Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 21:23

Traitement des candidoses buccales

Spécificités du marché Marocain

 

        Il y a quelques années le traitement classique des candidoses buccales au Maroc était la Nystatine avec la spécialité Mycostatine sirop et son générique Mycopharm qui avaient toutes les deux un prix  accessible pour la population qui variait entre 20 à 30 DH.
        Malheureusement, la production de ces deux spécialités a été suspendue sans aucune explication de la part des laboratoires fabricants, comme d'habitude, laissant le corps médical avec des alternatives qui sont onéreuses voire compliquées à mettre en œuvre. 
(NB la spécialité Mycostatine reste disponible sur le marché marocain uniquement sous forme de Cp vaginaux)  

 

Les traitements actuellement disponibles aux Maroc des candidoses buccales chez l’enfant se limitent à 2 produits seulement le miconazole par voie orale (Daktarin Gel Buccal) et l’amphotéricine B (FUNGIZONE Suspension)


Analyse critique : 

 








Le miconazole Daktarin gel buccal :

Présentation : Tube 40 g avec cuillère-mesure.  PPM 79.30 DH

                 - Un produit efficace qui est handicapé par
                 - Le prix qui est relativement cher pour une affection relativement bénigne
                 - Les effets secondaires systémiques et les interactions médicamenteuses sont relativement importants.   




L’amphotérecine B : Fungisone 10 % en suspension :

Présentation : Flacon 40 ml  PPM 52.50
                  - Un produit intéressant
                  - Moins d’effets secondaires et d’interactions médicamenteuses que le miconazole 
                  - Moins cher que le Daktarin de 33 %


      Tel qu’il est présenté au Maroc le Fungizone ne peut être, théoriquement, utiliser que chez l’enfant de plus de 30 kg (environ dix ans) comme c’est spécifié sur son prospectus. 

NB : en France il existe bien une forme pédiatrique spécifique qui ne diffère de l’autre en fait que par la pipette doseuse de 1 ml

      Or en consultant la monographie de cette spécialité (Vidal, EsculapePro, Biam etc …) on se rend rapidement compte que l’amphotéricine B est tout à fait utilisable chez le nourrisson à la dose de 50 mg / Kg / 24 heures. Cette dose quotidienne est à répartir en 2 ou 3 prises en dehors des repas, pendant 15 à 21 jours.
L’interdiction d’utiliser la spécialité FUNGIZONE chez l’enfant de moins de 30 kg ne serait due qu’à l’absence d’une pipette … ?!!! et pour cause la cuillère à café est absolument inadaptée pour ajuster les posologie chez l’enfant en bas age 

 

Question 1 : Comment utiliser la présentation de Fungizone disponible au Maroc pour un nourrisson ?
 - Pour un nourrisson de 9 kg (environ 12 mois)
 - Il aura besoin de 9 kg x 50 mg soit 450 mg d’amphotérecine B par jour à repartir en 3 prises soit 150 mg  d’amphotérecine B trois fois par jour

Question 2 : Mais comment va t ont utiliser concrètement le fungizone ?
Un Flacon de Fungizone de 40 ml contient 4 g d’amphotérecine B
                                               X ml contient 0.150 g d’amphotérecine B
                                               X = (40 x 0.150) / 4 = 1,5 ml dose à administrer 3 fois par jour   
                                               En claire en calcule la dose par poids puis on calcule l’équivalent en ml

Question 3 : Mais comment peut-on prélever précisément 1,5 ml ?
   
Avec une simple seringue de 2.5 ml (qui coûte au maxi 2.25 DH)

 

Conclusion :
Le cas du FUNGIZONE démontre de façon très claire que l’on ne peut plus travailler avec des posologies basées sur les fameuses cuillérées à café et cuillérées à soupe. Non les posologies doivent être exprimées en ml à charge au pharmacien de proposer le moyen d’administration le plus adéquat, et en général des seringues de 2.5, 5, 10 ou 15 ml sont disponibles permettant une administration précise et facile des formes liquides orales (après leurs avoir ôter les aiguilles bien sur).

Sur ce sujet lire absolument sur les pages de ce blog : CUILLERE A CAFE & CUILLERE A SOUPE
=============================================================================================
=============================================================================================


Pour mieux cerner l'aspect clinique des candidoses buccales, on vous propose comme annexe un extraît d'un excellent article paru dans la revue marocaine "L'ESPERANCE MEDICALE" de juillet 2009

SEMIOLOGIE DES CANDIDOSES BUCCALES

Source : L. Zougaghi et coll. Infection cutanéo-muqueuses  à Candida albicans : étude clinique, Espérance Médicale. Juillet 2009. Tome 16. N° 160. P 335-338


Les candidoses buccales font partie des candidoses cutanéo-muqueuses le plus souvent aiguës ou  subaiguës. Elles sont particulièrement fréquentes aux âges extrêmes de la vie et chez les  sujets immunodéprimés

La perlèche uni ou bilatérale

Intertrigo de la commissure labiale, la perlèche peut s'étendre à la peau adjacente et au reste de la lèvre.

Sur le versant cutané, la peau est rouge,  parfois fissurée et encroûtée et les lésions  se prolongent sur le versant rétro commissural et la face interne de la joue.

Cette perlèche peut être isolée ou associée à d'autres formes de candidoses  chroniques. En général, elle est bilatérale, tenace et récidivante. Elle peut prendre un aspect verruqueux, jusqu'à réaliser une véritable papillomatose simulant un épithélioma. Le diagnostic repose alors sur la biopsie.

Le diagnostic différentiel peut se poser avec les perlèches d'origine streptococcique, syphilitique, herpétique ou nutritionnelle.

La glossite

Il s'agit d'une glossite dépapillante diffuse qui débute au niveau du sillon médian puis s'étend à toute la langue.
Cette forme est souvent due à la prise d'antibiotiques à large spectre ou à l'association de plusieurs antibiotiques. Les signes cliniques sont plus marqués car il existe de nombreuses érosions sur une intense inflammation.

Le diagnostic différentiel peut se poser avec la langue géographique, langue noire villeuse et les glossites carentielles ou métaboliques.

La langue noire villeuse est une forme particulière de glossite due à une hypertrophie des papilles filiformes de la face dorsale de la langue, prenant par oxydation de la kératine, une teinte brune voire noire. Elle est classée le plus souvent, à tort, dans les mycoses. En effet, la recherche de Candida est le plus souvent négative et elle résiste aux traitements antifongiques classiques.

La culture mycologique retrouve parfois Geotrichum candidum, sans que son rôle pathogène dans la survenue des langues noires puisse être affirmé.

Les stomatites

Inflammation aiguë ou chronique de la muqueuse buccale, elles peuvent se présenter sous plusieurs formes:

- Stomatite érythémateuse : au niveau des gencives et du palais, la muqueuse devient brillante, rouge, vernissée et douloureuse.

Le diagnostic différentiel peut se poser avec d'autres affections inflammatoires de
la muqueuse buccale, les leucoplasies, le
lichen plan.

- "Muguet" ou forme pseudomembraneuse : il s'annonce par une sensation de brûlure, de goût métallique ou de sécheresse buccale, suivie de l'apparition de macules rouges réalisant une stomatite érythémateuse diffuse avec des dépôts d'enduits blanchâtres qui se détachent facilement au raclage, sans faire saigner la muqueuse. (figl) En absence de traitement, le muguet peut s'étendre au pharynx et être responsable d'une dysphagie nette avec un risque de passage à la chronicité et/ou à l'extension. C'est la forme la plus fréquemment rencontrée, surtout chez les jeunes enfants, les personnes âgées et les immunodéprimés (1.3.4)

Les formes hyperplasiques (ou hypertropniques)

Elles peuvent réaliser un aspect pseudo tumoral : c'est le granulome moniliasique. Elles se rencontrent n'importe où dans la cavité buccale, en particulier en pleine joue ou sur la langue. La biopsie permet de trancher en cas de doute diagnostique avec le carcinome épidermoïde.

Partager cet article

Repost 0
Published by Amster - dans MEDICAMENT
commenter cet article

commentaires

mutuelle chomeur 18/11/2009 10:44


merci pour cette article



Recherche