Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 11:18
Là c'est une véritable petite "ordonnance" en français SVP, Vive la francophonie ! C'est à déguster sans modération
 
 

Traduction :   
          -  Alcool 
          -  Pommade cicatrisante
          -  Doliprane

Repost 0
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 11:14

Période de vaccination antigrippale  


Cette vaccination est dorénavant recommandées de septembre à mai essentiellement chez :

-         les personnes âgées de 50 ans et plus

-         les personnes à risques suivantes : les diabétiques, les asthmatiques, les personnes atteintes de cardiopathies chroniques  

L’avis du pharmacien :

-         la vaccination antigrippale reste utile à défaut de moyens plus efficaces,

       -       sa généralisation aux personnes bien-portantes est abusive et sans intérêt   

 

Les vaccins disponibles au Maroc

VAXIGRIP      Laboratoire  SANOFIE AVENTIS      Prix : 72.80 DH

  FLUARIX        Laboratoire  GLAXO SMITH KLINE   Prix : 75.00 DH 

Repost 0
Published by amster - dans MEDICAMENT
commenter cet article
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 11:11

 

               Bessaha ou allah idouamha alik









            

         Ce matin en faisant mon jogging habituel dans mon quartier, un vieux monsieur m’interpella sur la voie publique en me disant « a Bessaha ou allah idouamha alik » bonne santé et que dieu te la perpétue je le lui est répondu : Bessaha à toi aussi ou allah yhafdak.     
         C’est le genre de phrases banales qu’on se lance habituellement entres sportifs, sauf que cette fois-ci le vieux monsieur était sur une chaise roulante essayant de se mouvoir dans le froid et la pluie tant bien que mal. En le dépassant, et tout en continuant à courir je suis resté perplexe, la phrase du vieux handicapé raisonnait encore dans ma tête, il y a en effet des situations qui vous rappelles la chance qu’on a de pouvoir manger ou de bouger, la chance que l’autre a déjà consommé et pourtant c’est cet « autre » qui prend le premier l’initiative de vous faire un vœux de santé. Et qui relègue par la même occasion vos soucis financiers, vos problèmes avec l’informatique, les absences de vos collaborateurs etc. à des problèmes enfantins.     

          J’ai trouvé qu’il n’y a pas mieux, pour commencer ce début d’années 2009 un début d’année pénible pour beaucoup de gens dans le monde, que de vous raconter cette rencontre fortuite et vous faire part et en toute sobriété  à mon tour de mes vœux de santé et de bonheur     

Repost 0
Published by amster - dans REFLEXIONS
commenter cet article
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 11:09

Cette nouvelle rubrique est directement inspirée d’une rubrique similaire qui était régulièrement présente il y a quelques années dans la revue pharmaceutique marocaine «l’officinal ». Rendons à César ce qui est à César ou plutôt pour les pharmaciens rendons à Galien ce qui est à Galien

Elle représente un échantillon réel des quelques billets qu’on reçoit de la part de nos patients où ils mentionnent les médicaments dont ils ont besoin

C’est un régal «pharmacologico-intellectuel», mais c’est aussi un petit élément qui sonde le décalage entre le niveau de complexité  phénoménal des produits qu’on utilise et la situation socioculturelle de la majorité de nos patients.

Cette petite donnée soulève aussi toute une problématique qui concerne la communication officinale et la transmission de l’information au niveau de la pharmacie ; c’est tout un programme … Mais bon restons légers cette fois-ci    


             - Traduction :
Il s'agit de l' ASCABIOL un antipsorique à base de Sulfirame largement utilisé au Maroc dans le traitement de la gâle.
             - Remarquez la transcription phonétique de "ASCABIOL" qui devient "SCABIOUN"  

Repost 0
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 22:10

MACROMAX UNE AZITHROMYCINE DE PLUS

Réédition du 04/02/2009

Les laboratoires PHARMA5 ont lancé sur le marcher marocain une énième azithromycine dénommée : MACROMAX.

L’azithromycine a été lancée, à la base, par les laboratoires PFIZER sous le nom de ZITHROMAX, depuis plusieurs génériques plus ou moins intéressants on été lancés

Pour tenter de faire le tri dans tous ces noms commerciaux, je vous propose les 2 tableaux ci-après :

 

 

Zithromax

Azimax

Azimycine

Azilide

Azithrix

Azix

Az

Macromax

 FORME

PFIZER

PROMOPHARM

SOTHEMA

AFRICPHAR

BOTTU

GALENICA

PHARMA 5

500 mg CP

Boite 03

146.90

 

66.00

70.00

99.00

89.00

135.65

63.00

250 mg Ge* Boite 06

 

 

60.00

 

 

 

135.00

 

400 mg STS Boite 03

251.75

 

 

 

 

 

 

179.00

300 mg STS Boite 03

193.15

 

 

 

 

 

 

135.00

200 mg STS Boite 03

128.40

 

 

 

 

 

 

89.00

100 mg STS Boite 03

72.40

 

 

 

 

 

 

51.00

Sirop 
40 mg/ml

Flac. 15 ml

120.00

 

 

 

67.00

 

72.40

60.00

Sirop

40 mg/ml

Flac. 30 ml

 

 

 

 

99.00

 

97.40

73.00

Sirop

40 mg/ml

Flac. 22,5ml

 

120.00

 

 

 

 

 

 

Sirop

40 mg/ml

Flac. 37,5ml

 

150.00

 

 

 

 

 

 

CP : Comprimé, STS : Sachet, Ge : Gelule, Flac. : Flacon,
Les prix sont en Dirham, sauf erreur ou omission  



Tableau des posologies de l’azithromycine

 

INDICATION

POSOLOGIE

ADULTE

Bronchites aiguës,

surinfections des bronchites chroniques

Le 1er jour : 500 mg en 1 prise

Les 4 jours suivants : 250 mg /jour

Angine aiguë streptococcique

500 mg/jour en 1 prise pendant 3 jours

Urétrites et cervicites à Chlamydia

1000 mg en 1 seule prise

Nourrisson

ENFANT

Bronchites aiguës,

Surinfections de bronchite chronique

Angine aiguë streptococcique

20 mg / kg / jour

 

Analyse critique :

       Formes Adultes :

Au vu de ces 2 tableaux, on se rend compte rapidement que la présentation générique qui apporte un maximum d’intérêt et qui répond à tous les besoins c’est :

Boite de 6 unités  dosées à 250 mg

Comprimé, comprimés dispersibles, gélule ou sachet

 

Or c’est justement  la seule qui n’est pas disponible avec le MACROMAX !!!. Et ce n’est pas par hasard si tous les génériqueurs français ont optés pour cette présentation. Malheureusement, leurs homologues marocains suivent souvent sans discernement la molécule princeps
Il est claire que les donneurs d’ordre d’ici se basent plus sur les chiffres de l’IMS*, que sur les données pharmacologiques.  
Finalement l’analyse du tableau des spécialités vendues au Maroc permet d’affirmer que la meilleur offre sur le marcher marocain d’azithromycine pour les formes adultes n’est pas le dernier venu MACROMAX mais bien l’AZIMYCINE avec des gélules dosées à 250 mg dans une boite de 06 unités avec un prix de 60.00 DH sauf que ce dernier n'est que rarement disponible !

Cette spécialité étant très peu promotionnée vu, apparemment du moins, que le leader PFIZER ne l’a pas inclus dans sa gamme … au Maroc. Et on continu de faire la promotion des spécialités à 500 mg en boite de 3 comprimés alors qu’elles ne sont indiquées que dans l’angine aiguë streptococcique 

       Formes Pédiatriques : 

Pour les formes pédiatriques, là il y a débat, en effet je pense que les formes sachets n’on pas lieu d’être car elles ne permettent pas d’adapter correctement les posologies au poids, et que par ailleurs leur prix est excessif.

Pour les formes sirop j’ai du mal à comprendre comment le même laboratoire commercialise

             - Le ZITHROMAX sirop 40 mg / ml flacon 15 ml   PPM 120.00 

             - Et au même temps AZIMAX sirop 40 mg / ml flacons de 22.5 ml PPM 120.00 DH

Indépendamment de ces considérations le MACROMAX en sirop pédiatrique reste tout de même la meilleure offre d’azithromycine au Maroc chez l'enfant.  

 

L’avis du pharmacien :

Il s’agit d’une proposition en toute bonne foi et à toute fin utile : Une gamme cohérente et réaliste d’azithromycine répondant à touts les besoins en terme de prescription devrait comprendre simplement 3 présentations :  

Une forme adulte : 250 cp boite de 06 unités

Une forme pédiatrique PM : 40 mg/ml en sirop

Une forme pédiatrique GM : 40 mg/ml en sirop

 

Ces 3 formes ont l’avantage de répondre à tous les besoins y compris chez les patients qui ont des problèmes de déglutition si on a des cp dispersible. Au lieu de ça nous avons sur le marcher marocain une pléthore de 10 présentations ! Avec tout ce que cela représente :
         - comme confusion pour les prescripteurs,

         - comme immobilisation de stock pour les pharmaciens

         - et enfin comme frais de promotion et de logistique pour l’industriel

Et tout cela dans un pays ou le niveau de consommation en médicaments est très faible, et donc celui qui en payera le prix fort reste le patient, alors même que ces génériques sont sensés être là pour lui faciliter l’accès aux médicaments !     

 

* IMS : Spécialiste mondial de l'analyse de l'information destinée à l'industrie pharmaceutique et au secteur de la santé, le groupe IMS Health réalise ses analyses à partir de données relatives au marché, aux prescriptions, aux ventes et à la promotion des produits pharmaceutiques.


Suivi Post-rédactionnel

   De la part de Mme Mouna de Rabat : C'est au sujet d'AZIMAX GM qui contient en effet 1500 mg d'azithromycine et qui est tout à fait utilisable autant pour les grands enfants que pour les adultes en particulier en cas de difficultés de déglutition 

 

Repost 0
Published by Amster - dans MEDICAMENT
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 20:35

Le DANS QUELLE MESURE LE PHARMACIEN D'OFFICINE A OBJECTIVEMENT "LE DROIT" DE MESURER LA TENSION ARTERIELLE ?  
       

        La réponse peut être approchée entre autre à travers deux articles :


                  - J.M. Mallion, Asmar R., et coll : Pression artérielle, Auto-mesure,    
                     Recommandation de la Société Française d'hypertension artérielle -  
                     Groupe de la mesure. arch. Mal C¦ur 1989 ; 82 : 1001-5
                  - Ligue mondiale contre l'hypertension :L'auto-mesure de la tension    
                    artérielle. Bulletin de l'organisation mondiale de la santé. 66(3): 291-296 (1988)
        


          En effet avec le développement important, depuis plusieurs années, des appareils d'auto-mesure de la TA (tension artérielle). La communauté scientifique admet aujourd'hui l'intérêt d'une mesure répétée de la TA à domicile sous différentes réserves. Doit-on refuser cette mesure, sous d'autres réserve aussi dans une pharmacie ?
         Sachant que la majorité de nos concitoyens (marocains) ne peuvent se permettre le prix de ces appareils, même si leurs prix baisse de plus en plus, l'officine ne pourrait elle pas être un excellent relais
, qui mieux encore pourrait distiller à l'occasion de ces mesures différents conseils hygiéno-diététiques qui doivent accompagner la prise en charge de l'HTA ?
          La réponse à mon avis est Oui, mais ...
La mesure de la TA en officine doit avoir comme objectif l'orientation et l'accompagnement du malade et
en aucun cas le diagnostic d'HTA. Dans ce cadre là on pourrait proposé au pharmacien officinal la fiche suivante :          

P H A R M A C I E        F L A N E

DR FLANE PHARMACIEN

TEL ---------------      ADRESSE ------------------------------

MESURE DE LA TENSION ARTERIELLE

NOM

DATE

HEURE

 

 

MESURE 01

MESURE 02

SYS:

 

SYS:

 

DIA :

 

DIA :

 

PUL :

 

PUL :

 

La mesure de votre tension a été effectuée avec un

appareil automatique elle vous a été donné à titre indicatif. Seul votre médecin peut l’interpréter.  


   
         Ces "étiquettes" tel présentées ci-dessus seraient remises par le Pharmacien au malade qui les remettra au médecin traitant qui est
le seul habilité à les interprétés et à en prendre acte comme tout autre donnée dont il dispose.
NB : Une mesure de TA qui est non reportée sur une "étiquettes" est inexploitable.
 

Dans ces conditions, si cet acte officinal est reconnu officiellement, il tombera en adéquation avec certaines recommandations du rapport Jacques Attali visant à améliorer l’efficience des systèmes de santé par l’implication effective des officinaux dans la prévention
en l’occurrence ici les pathologies cardio-vasculaires.

Repost 0
Published by amster - dans MEDECINE & SANTE
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 20:30

Sinusite maxillaire aiguë
Antibiotiques et corticothérapie par voie nasale ne sont pas vraiment efficaces

Ref : Williamson IG et coll. : Antibiotics and topical nasal steroids for treatment of acute maxillary sinusitis. A randomized controlled trial. JAMA 2007; 298: 2487-2496.


La sinusite aiguë est un problème fréquent dans la pratique médicale courante. Elle débouche souvent sur l’administration d’antibiotiques per os, en association avec une corticothérapie nasale. L’efficacité de ces mesures thérapeutiques classiques est loin d’être parfaitement démontrée.

Un essai randomisé, mené à double insu contre placebo, a inclus 240 sujets adultes atteints d’une sinusite maxillaire inaugurale. Le recrutement s’est fait entre novembre 2001 et novembre 2005.

Ces patients ont été répartis en 4 groupes, en fonction du traitement :

                            1) Antibiotique (amoxicilline 500 mg, 3 fois par jour, pendant 7 jours) + une corticothérapie nasale                                 (budénoside, 200 µg dans chaque narine, une fois par jour

                            2) Placebo  +   Corticothérapie nasale

                            3) Placebo +    Antibiotique       

                            4) double placebo.

La proportion de patients chez lesquels les symptômes ont persisté plus de 10 jours, en dépit du traitement instauré, a été de  :
                               29     % sous amoxicilline, 
                               33,6 % en l’absence de cet antibiotique, 
                               31,4 % avec la corticothérapie locale ou sans elle

-          Cette étude randomisée démontre l’inefficacité du traitement classique de la sinusite maxillaire aiguë.
Ni l’antibiothérapie per os, ni les corticoïdes administrés par voie nasale ne semblent améliorer l’état clinique, qu’ils soient administrés en association ou en monothérapie

Repost 0
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 20:02

                   AÏD MOUBARAK SAÏD

 

A l’occasion de AÏD ALADHA, je voudrais vous présenter mes meilleurs vœux mais ces dernières années,
              vu que cette fête est proche de Noël et des fêtes de fin d’année et
              vu la diversité des avis à ce sujet je me suis permis de les présenter de manière plurielle, de façon à répondre à chaque avis.

Mais avant tout de quoi parle-t-on ? Pour vous offrir une séance de rattrapage  je n’ai trouvé de mieux, pour vous, qu’un joli texte sans parti pris et qui résume parfaitement les faits
(c’est un texte destiné aux élèves canadiens du primaire) :     

         « Abraham, Ibrahim, était un grand prophète qui vivait au milieu d'un peuple qui adorait des idoles, c'est-à-dire des statues qu'ils fabriquaient.  Il décida alors de quitter son village pour un autre pays.  Il eut deux fils, d'abord Ismaïl et plus tard Ishaq, Isaac, qui furent l'un et l'autre des prophètes.  Dieu lui ordonna par un rêve de sacrifier son fils.  Ibrahim devint triste, mais il savait que c'était un ordre d'Allah et qu'il devait obéir.  Malgré sa tristesse Ibrahim se prépara à sacrifier son fils.  Avant qu'il le fasse, Dieu l'en empêcha.  Ibrahim et Ismaïl remercièrent Dieu et sacrifièrent un mouton.  Plus tard, Ibrahim et son fils Ismaïl bâtirent la Ka'ba, la première mosquée pour adorer Dieu l’Eternel. »

Texte rédigé par Monsieur FAROUK BAROUDI http://www.emr-tic.qc.ca/emrp/competence2/4-Islam/1er_cycle/aideladha.htm  
Le site de base est le suivant
http://www.emr-tic.qc.ca/


Sur cette base théologique j’ai trouvé trois manières de vous souhaiter une bonne fête. Trois manières basées sur la signification perçue de cette fête :

        1- La première :

C’est de considérer que cette fête signifie la soumission sans faille de sidna Ibrahim à l’injonction divine fût elle de tuer son propre fils. C’est donc la fête de la soumission totale, et la question de savoir le pourquoi de cette injonction ne doit même pas être posée.
Ainsi soit-il et donc je vous souhaite AÏD MOUBARAK SAÏD et que votre soumission à Dieu soit récompensée à sa juste valeur par le tout puissant.    

      2- La deuxième :

Elle est à l’opposée de la première (vous l’avez deviné), elle se base sur le fait que le rite sacrificiel est en fait un rite païen, qui existe dans divers cultures des Incas du Pérou aux Hindous en Inde en passant par les rites sacrificiels en usage dans nos contrées sur les marabouts et autres lieux de cultes.
L’histoire de sidna Ibrahim et de Aïd ALADHA, dans cette version, ne serait finalement qu’un recyclage à la manière islamo-orientale de rites qui ont existé depuis la nuit des temps ; et paradoxalement là aussi la question de savoir pourquoi Dieu a demandé à sidna Ibrahim de tuer son fils ne se pose même pas (non pas « ainsi soit-il » mais « on s’en fou »).
Je vous souhaite donc un Méchoui MOUBARAK SAÏD avec toutes bonnes choses qui vont avec, ou mieux encore un voyage MOUBARAK SAÏD avec de bonnes grasses matinées et des mets les moins gras possible (il faut bien penser à la rentrée) 

       3- La troisième : oui jamais deux sans trois

Cette troisième option, elle, ose poser la question quelle signification l’injonction divine à sidna Ibrahim a-t-elle ? En outre la dénomination « aladha » de cette fête est intrigante elle est certainement en rapport avec « attadhia », sacrifice oui, mais sacrifice pour qui ?
Mais bien sur pour le bon Dieu.

Sachant que Dieu est porteur de grandes valeurs :

      Il est le bon : il porte comme valeur la bonté

      Il est le vivant (al hay) : il porte comme valeur la vie

      Il est le généreux (al karim) : il porte comme valeur la générosité 

      Il est le juste (al aadil) : il porte comme valeur la justice 

      IL est le vrai (al haq’) : il porte comme valeur la vérité

      Il est le clément : il porte comme valeur la clémence et l’amour …

       Etc …

Finalement se sacrifier pour Dieu ne veut-il pas dire se sacrifier pour les valeurs que Dieu représente ; des valeurs de justice, d’égalité, de vérité ...

L’histoire de sidna Ibrahim et de l’injonction divine n’est-elle pas en fait une métaphore à la gloire de ceux qui se sacrifient pour ces valeurs.

Mieux encore, au moment de tuer son fils au nom de valeurs, aussi fortes soient-elles, la clémence divine vient pour rappeler que ce sacrifice ne doit pas être utiliser pour donner ou se donner la mort, cette clémence est là pour rappeler la primauté de la vie.

Et donc naturellement ce jour de fête est dédié à ceux et à celles qui se sacrifient par un geste petit ou grand pour les autres

       
     Une pensée 


         Ma pensée va à ce Saïd qui au moment ou un chauffard ivre allait percuter sa fiancée avec sa voiture poussa cette dernière, alors que lui il fût percuter de plein fouet par le véhicule perdant la vie sur le champs.

         Ma pensée va à ce petit lycéen casablancais qui perdit la vie en voulant libérer une fille de son lycée des mains de quatre énergumènes.

         Ma pensée va à ces 2 sœurs, de mère française et de père marocain, qui se démenaient comme des lionnes pour trouver des médicaments pour un  voisin qui était (ou qui est encore je ne sais plus) sous dialyse et dans le besoin.     

         Ma pensée va à ce père de famille qui sacrifia sa vie pour élever sa nombreuse progéniture en dépit des nombreuses tentations

         Ma pensée va à cette belle femme qui ayant perdu très tôt son mari sacrifia toute sa vie pour élever et bien élever ses deux bambins

         Ma pensée va à cette équipe de médecins qui part sans caméra sans couverture médiatique dans des douars et des villages perdus pour soulager des populations.

          Ma pensée va à ces anonymes qui apportent de temps en temps des victuailles à l’hôpital d’enfant pour aider des familles souvent en grande détresse.

          Ma pensée va à ce père de famille qui plusieurs fois par semaine emmenait le matin une vieille femme à l’hôpital d’oncologie au dépend de ses propres enfants.

          Ma pensée va à ce pneumologue, qui ayant eu connaissance de la misère d’une digne femme asthmatique, la pris en charge allant jusqu'à quémander pour elle les médicaments dont elle a besoin.

          Ma pensée va à SAADIA une femme et quelle femme ; elle a le teint de ceux qui cultivaient les champs de coton au sud des USA, mais surtout elle a un sourire qui ne la quitte jamais, un sourire qui prend toute sa valeur quand on sait qu’elle a un enfant gravement handicapé à la naissance, Abdellah a aujourd’hui a 22 ans, avec dignité avec courage elle lutte pour lui, pour qu’il puisse vivre avec dignité, le trimballant tant bien que mal de taxi en taxi et de service en service, et quand surviennent ses crises de convulsions je sais qu’elle soufre pour lui, un instant un instant seulement, car elle se reprend rapidement avec un «AL HAMDOU LI LLAH ».
Ce foutu sourire ne me quitte pas moi non plus depuis 7 ans que je la connais, quand je pense à elle j’ai honte de penser à mes problèmes. AID MOUBARAK SAID Saadia toi qui ne lira jamais ces mots, toi qui ne sait même pas qu’ils pourraient exister, toi à qui on a inculqué que la grande fête c’était le mouton et qu’on a omis de dire que cette fête était dédiée à toi et à tes sacrifices quotidiens depuis 22 ans.

          Ma pensée va, et je fini avec une petite histoire heureuse, à ce modeste moul al hannout, ce hmad, ce jeune soussi qui tomba amoureux d’une belle aaroubia, ils se marièrent mais ils ne pouvaient consommer leur amour et ce pendant plus d’une année …, on me demanda conseil et donc je les ai orienté naturellement vers le médecin, c’était un hymen rigide, une petite incision et les voilà comblés.

Mais où est le sacrifice dans cette dernière histoire ? Dans un environnement ou la norme est d’être misogyne, où le qu'en-dira-t-on pèse énormément sur les gens et surtout où l’ignorance fait des ravages, délaissé pendant plus d’une année le plaisir de la chaire, alors qu’on est en plus épris l’un de l’autre, c’est faire preuve de beaucoup de sacrifices et d'amour, par bonheur cette fois-ci ces sacrifices ont été payants.                        

           

          Ce sont là des milliers de gestes petits ou grands, intimes ou publiques, le plus souvent non médiatisés dont on prend connaissance et surtout qu’on oubli. AID MOUBARAK SAID à tous ceux qui dans le passé ou dans le future se sacrifient ou se sacrifieront pour la vie.

Ce ne sont pas là des mesquineries pour des moralisateurs occasionnels mais plutôt des actes de cohésion sociale

          Enfin très bonne fête et AÏD MOUBARAK SAÏD à tout ceux qui osent poser les questions, qui osent penser que les rites deviennent lamentablement ridicules lorsqu’on les soustrait aux sens des métaphores dont ils sont issus.        

C’était là trois versions pour vous souhaiter AID MOUBARAK SAID, trois versions qui n’ont en commun que la sincérité de mes souhaits.

Repost 0
Published by amster - dans REFLEXIONS
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 19:46

Jusqu'à présent ce blog manquait de publicité, et comme personne n'a voulu insérer sa pub ici, faisant là nous-même.
Profitant de cette période de fêtes voici une publicité du "fumeux" CREDITARNAC et c'est la version 2008 SVP. Apprécier la profondeur philanthropique du regard de cet ovidé du haut de ses 4 pattes.

Repost 0
Published by amster - dans ESCAPADE
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 14:16

                 LA GENEALOGIE DE L’OPIUM  

   L’opium, un nom magique qui fait rêver les parfumeurs et les poètes, qui donne des sueurs froides aux policiers, mais c’est surtout pour les pharmaciens un produit et une plante magnifique et complexe.

       L’opium est obtenu par la scarification des capsules du pavot et plus exactement du papver somniferum une très belle plante
 
         L’utilisation de l’opium, et surtout de ses dérivés, met en évidence toute une palette d’effets : des plus louables comme l’analgésie de la douleur cancéreuse aux plus néfastes comme la dépendance, l’overdose et la mort en passant par des effets antitussifs, antispasmodiques, voire antidiarrhéeiques.


C’est vous dire que pour un pharmacien le pavot est une plante magique qui, comme toutes les choses de la vie, est un mélange du bien le plus noble et du mal le plus destructeur tout dépend de la dose et de l’utilisation qu’on en fait. Le bien et le mal ne s’épousent-ils pas ?  

        Les deux tableaux ci-après, montrent toute une série de médicaments qui sont plus ou moins utilisés régulièrement voire en automédication et qui à priori n’ont rien à voire les uns avec les autres, et pourtant il dérivent tous de cet opium. Cette origine commune doit aussi mettre en garde les médecins prescripteurs, les pharmaciens et enfin les utilisateurs à ne pas banaliser l’usage de ces produits car ils induisent de façon générale des effets pervers plus ou moins intenses en fonction des molécules. C’est pour cette raison que je suis, à titre personnel, choqué quand je vois sur des télés européennes (et plus exactement suisses) des publicités destinées au grand public de produits à base de lopéramide par exemple.

Bonne découverte ou redécouverte

NB : Les noms entre crochets sont des noms commerciaux, ceux qui sont en gras sont en général largement répondus           

L’OPIUM 

Latex épaissi obtenu par incision des capsules de Papaver somniferum

 

Les concentrations des principaux alcaloïdes dans l’opium et leurs effets :

   Morphine      3   à 23   %     Hypnotique Analgésique 
   Nosacpine    2   à   8   %     Convulsivant potentialise la morphine
   Codéine       0.3 à   3   %     Antitussif Analgésique
   Papavérine     - de   1   %     Antispasmodique Vasodilatateur Antiagrégant
   Thébaïne      0.2 à   0.5 %    Convulsivant Hypnotique très toxique
   Narceine      0.1 à   0.4 %     Analgésique Hypnotique de faible action


Utilisations légales mais non actuelles de l’opium :

 

       Hypnotique : Utiliser en cas d’insomnie notamment celles dues à la douleur

       Ralentisseur du transit : Dans les diarrhées [cf. l’élixir parégorique]

 

 


LES DERIVES DE L’OPIUM

    

analgesique majeurs :

Indiqués dans les douleurs graves notamment en cancérologie et en anesthésiologie 

    - La Morphine : [MUSCONTIN®]

Les morphinomimétiques
    - Péthidine : [DOLOSAL]
    - Fentanyl : [FENTANYL]
    - Sufentanil : [SUFENTA]
    - Alfentanil : [RAPIFEN]
    - Buprénorphine : [TEMEGESIC]

 

Antalgiques faibles


    - Codéine [ CODENFAN, CODOLIPRANE, LINDILANE, ORALGAN, MIGRALGINE,]

    - Dextropropoxyphène [ DIANTALVIC, BIALAGAN, XALGIX, PROPOFAN, BISEDAL ]

    - Tramadol [ TREMADOL, TRAMAL ]

    - Dihydrocodéine Non commercialisé au Maroc à ma connaissance
 

 Antidiarrhéeique :   

     Lopéramide [ IMODIUM, LOPERIUM, STADIAR, BLAISHAL ]              

antitussif

 - Dextrométhorphane [ACTIFED, EPHEDRIL, TUSSIFED, AKINDEX, DRILL TS] 

 - Pholcodine [HEXAPNEUMINE A, POLERY A, TROPHIRES A, DENORAL A, DIMETANE A] 

 - Codéine [EUCALYPTINE, NEOCODIAN, CODETUX, PULMOFLUIDE
 
 - Codethyline ou Ethylmorphine Non commercialisé au Maroc à ma connaissance 
 
 - Noscapine Non commercialisé au Maroc à ma connaissance
 

Antispasmodique musculotrope

  - Papaverine  [ ACTICARBINE ]

  - Mebeverine [ DUSPATALIN, MEBEVERINE, BEVIRAN, SPASMOPRIVE

  - Alverine      [METEOSPASMYL ]

  - Drotaverine [ NO-SPA ]
   
   



Je voudrais terminer cet article avec une photo d’un cousin du pavot : le coquelicot c’est le papaver rhoes. Cette photo a été prise par moi-même en juin 2006 aux environs de la ville d’Ifrane     

Repost 0
Published by amster - dans MEDICAMENT
commenter cet article

Recherche