Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 15:20

La leishmaniose

Quelques informations en bref  

 

Suite au commentaire suivant de Mr. H A. de Tinejdad, on vous propose un très bref rappel sur la leishmaniose.

salut H. A.* de tinejdad permettait mois de te remercie tout d abord et je souhaite que tes parle  de    leishmaniose  et l absence injustifie de glucontime   en pharmacie et merci beaucoup      

* Note déontologique : Nous avons communiqué ici que les initiales du patient, on recommande vivement à nos patients de ne jamais communiquer sur internet leur nom et prénom afin de protéger leur vie privée. Internet est un média public

On vous propose donc ce texte comme une réponse très simplifiée que nous aurions pu  donner à une requête similaire dans notre officine.

                     Source : « Précis de parasitologie médicale » Pr. A. Agoumi, Ed Medika 2003. Pages 49-63 

 

La leishmaniose  est une maladie due à un parasite protozoaire flagellé : le leishmania

  09-12-11-Leishmania.jpg

Source : - Image de gauche  Dr Laurence Tetley, University de Glasgow
             - Image de droite : www.cdc.gov/Healthypets/diseases/leishmania.htm

 

On a globalement 2 types de leishmanioses : la leishmaniose viscérale et la leishmaniose cutanée

La leishmaniose viscérale ou maladie de KALA-AZAR :
Au Maroc 50 cas environ sont détectés chaque année, ce qui en fait une maladie relativement rare

     Le parasite responsable : le leishmania infantum il est transmis par  un insecte diptère hématophage le phlébotome.

09 12 11 flebotomo

     Région de prédilection : Au nord dans le Rif, au sud dans région d’Agadir et de Tafraout 

     Traitement : on a 2 produits

                     Antimoniate de méglumine GLUCANTIME ®  en injectable
                     Iséthionate de pentamidine PENTACARINAT ® 300  mg en injectable

Pour répondre exactement à Mr H.A. de Tinejdad, L’absence du GLUCANTIME ® des rayons des pharmacie se justifie au vu du nombre de cas. La leishmaniose viscérale est en fait une maladie à déclaration obligatoire au Maroc et sa prise charge devrait, à notre avis, se faire au niveau des structures de la santé publique. Et pour être honnête avec quelques longues années d’expérience nous n’avons jamais eu à délivrer  le GLUCANTIME ® ni à gérer en terme de conseil une leishmaniose viscérale ce qui n’est pas le cas de la  leishmaniose cutanée dont on a eu connaissance et dont l’origine était souvent les régions nord, elles étaient suivies toutes au niveau du CHU d’Avicenne.

 

la leishmaniose cutanée 
Elle est transmise aussi par le  phlébotome.
   Les parasites responsables :

           Leishmania major : dans le rural du le sud et du sud-est de l’Atlas
           Leishmania tropica : dans le versant atlantique de l’Atlas et le Nord du Maroc 
           leishmania infantum : au niveau elle est rare avec quelques cas sporadiques  

  Traitement : Antimoniate de méglumine GLUCANTIME ®  en injectable

 

La prophylaxie*  des leishmanioses :
Elle est basée sur la lutte contre les vecteurs de la maladie à savoir le phlébotome, les chiens errants et certains rongeurs 

* Ensemble de moyens médicaux mis en œuvre pour empêcher l'apparition, l'aggravation ou l'extension des maladies.

Conclusion :

Nous tenons à remercier Mr H A. de Tinejdad de nous avoir permis de plancher sur un sujet qui à priori n’aurait probablement jamais été traité sur ce Blog. Par ailleurs on ne vous cache pas notre fierté d’avoir parmi nos lecteurs aussi bien des internautes de Tinjdad que des Cardiologues australiens, en passant par des moteurs de recherche américains spécialisés et des sites russes, ou encore plus prés de nous des chirurgiens dentistes et des médecins internes de Marrakech ou tout simplement nos confrères pharmaciens au Maroc et en France. Tout cela pour vous dire simplement   merci          

LIRE AUSSI : LA LUTTE CONTRE LA LEISHMANIOSE A ERRACHIDIA S'ORGANISE  

Repost 0
Published by Amster - dans MEDECINE & SANTE
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 12:38

Journée mondiale du lavage de mains !

 

C’est malheureusement sérieux et pour cause notre source n’est autre que l’UNICEF http://www.unicef.fr/contenu/actualite-humanitaire-unicef/journee-mondiale-du-lavage-de-mains-2009-10-13

 

Ce jeudi 15 octobre, plus de 80 pays participeront à la journée mondiale du lavage des mains. On se devait de vous en parler, même si les commémorations ne sont pas une panacée à pharamster, car c’est en même temps badin et triste à la fois :

- badin : parce que le geste en lui-même paraît si naturel que en faire une journée mondiale est si étonnant pour beaucoup qu’on aurai pu l’insérer dans la rubrique escapade      

- triste : parce qu’à cause du non lavage des mains des millions d’êtres perdent leurs vie.

L’UNICEF rappel que : « Se laver les mains avec du savon et de l’eau est l’une des interventions les moins chères et les plus faciles pour éviter le décès de nombreux enfants de moins de 5 ans. Un moyen de réduire de plus de 40% les décès liées aux maladies diarrhéiques et de près de 25% les cas de maladies respiratoires aiguës »

Cette réalité triste fait partie malheureusement encore du quotidien du corps médical au Maroc. C’est un exemple flagrant du décalage, voire de faille astronomique, entre les moyens technologiques dont nous disposons actuellement et le niveau de développement humain de notre population. Par la même occasion cela pose le grand problème de la transmission de l’information et de l’adéquation de ces moyens à ce triste et honteux niveau de développement humain d’une partie qui est loin d’être négligeable de notre population.                 

Repost 0
Published by Amster - dans MEDECINE & SANTE
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 19:00

à propos d’un cas
de syphilis secondaire

 

       Il y a quelques jours, un de nos patients s’est présenté à nous pour information et conseil. IL nous a présenté d’abord 3 documents qui concernent sont neveu âgé de 30 ans qui présentait des « lésions » cutanées au niveau de la peau et en particulier au niveau de la paume des mains. Ces 3 documents comprenaient             

1er    document : Une demande d’analyse VDRL & TPHA
2ème document : Le résultat de cet analyse qui était positif, en plus de celui de l’hépatite C : négatif et du VIH négatif
3ème document : L’ordonnance du médecin traitant avec : la Pénicilline G  et une oxytetracycline en Cp.


Selon notre interlocuteur, le patient a très bien répondu au traitement.
Une première constatation s’impose, il s’agit visiblement d’une syphilis secondaire classique. Et notre interlocuteur ne s’avait visiblement pas la nature réelle de cette pathologie

       Mais ce qui amena en fait notre interlocuteur à s’informer, c’est que quelques mois après cet épisode, la sœur du patient a présenté les mêmes symptômes que son frère, et il se posait la question s’il fallait administrer le même traitement à la sœur ? 
Sur le coup on est resté très perplexe, s’agit-il d’une de ces histoires pas très catholiques de relation incestueuse …Notre attitude a été de deux niveaux : il fallait d’une part répondre honnêtement à notre interlocuteur (il y va de notre crédibilité) tout en ménageant les susceptibilités. Chaque mot devait être bien jugé et bien jaugé comme si on avançait sur un terrain miné. Mais avant cela il fallait bien s’informer nous-mêmes sur la contagiosité de la syphilis secondaire.

En effet la syphilis secondaire va s’exprimer entre autre par des syphilides qui sont de petites élevures brun rougeâtre infiltrées souvent macérées voire suintantes. Ces syphilides sont en effet très contagieuses d’autant plus qu’elles siégent le plus souvent au niveau du visage dans plantes des pieds et des paumes des mains. Si la syphilis est à 95 % de transmission vénérienne, il reste néanmoins 5 % de cas de transmission non vénérienne (cf. source n° 1 n° 2 et n° 3)     
Il est donc probable (à hauteur de 5 % des cas) que dans notre cas le mode de contagion ait été cutané ou plus vraisemblable cutanéo-muqueux  (sauf informations dont on ne dispose pas).
Nous avons donc pu expliquer dans la sérénité à notre interlocuteur la nature vénérienne de cette pathologie et son mode de transmission pourcentages à l’appui. Bien entendu il fallait impérativement pour le cas de  la sœur consulter le médecin traitant avant toute démarche.

Reste une question pourquoi en a arrivé au stade de syphilis secondaire ?



                                                                                  Un chancre

La syphilis est une infection sexuellement transmissible due à une bactérie le tréponème pâle. Les stades de la syphilis e
n bref : 
        - le stade primaire est caractérisé par l’apparition d’un chancre (petite ulcération de 3 à 5 mm le plus souvent indolore reposant sur une base ferme à la palpation). 
        - Cette syphilis male ou non traitée va évoluer vers la syphilis secondaire caractérisée par une éruption cutanée suivie quelque temps par les fameux syphilides de notre patient.
        - Ce stade non ou mal traité va évoluer vers la syphilis tertiaire caractérisée par les complications neurologiques extrêmement graves (dont on a eu à apprécier la gravité dans un autre cas réel dans notre quartier en souffrance encore jusqu'à aujourd’hui)       

La responsabilité du pharmacien :

Cette responsabilité est énorme vu que généralement l’officine est la première porte franchie en cas de lésion génitale. L’attitude de l’officinal sera déterminante et on la résumera en une phrase :

Face à toute lésion génitale il est irresponsable voire criminel de la part du pharmacien d’officine d’opter pour un quelconque traitement sauvage que ça soit par voie cutanée ou par voie orale et ce quelque soit les conditions matérielles ou autres du patient.  

Faire la différence entre un chancre mou, une balanite ou un simple eczéma est du ressort strict du médecin, tout traitement hasardeux d’une lésion génitale peu avoir des conséquences désastreuses sur le patient et son entourage comme on vient de le voir dans ce cas.

                   

 Source 1 :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Syphilis#Syphilis_secondaire

«  On retrouve des syphilides, au niveau du visage, des paumes des mains et des pieds, et en périorificiel, petites papules brun cuivrée, polymorphes, très contagieuses : un simple contact d'une muqueuse syphilitique ou d'une syphilide contre une peau ayant une forme de lésion quelconque (grattage, coupure, brûlure ou autre forme de plaies) suffit à être contaminant »

 Source 2 : http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/syphilide-4454.html

« La syphilis est particulièrement contagieuse pendant la phase primaire et secondaire. Étant donné que le tréponème peut traverser la peau qui n'est pas abîmée, son passage vers l'intérieur de l'organisme se fera par l'intermédiaire d'une muqueuse (couche de cellules recouvrant l'intérieur des organes creux en contact avec l'air et tout particulièrement la bouche le rectum) par l'intermédiaire des baisers ou des contacts corporels intimes) ou par l'intermédiaire d'une peau lésée. Une fois que le tréponème a pénétré à l'intérieur du corps il envahit le système lymphatique où on le retrouve dans les ganglions lymphatiques quelques heures après son inoculation (introduction dans l'organisme). À partir des ganglions lymphatiques, le tréponème va se répandre dans la circulation sanguine (voie hématogène). Dans plus de 95 % des cas, la transmission se fait par voie sexuelle. Néanmoins il est nécessaire que le microbe (spirochète) pénètre dans l'organisme par des écorchures des muqueuses. Le contact sexuel avec une personne infectée, quelquefois n'est pas contaminant si la muqueuse du partenaire est saine. »

 Source 3 : Treponema  http://www.microbe-edu.org/etudiant/Treponema.html

Repost 0
Published by Amster - dans MEDECINE & SANTE
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 18:12

Lecture officinale 

Le chocolat noir et la tension artérielle

 

      Le domaine de l’alimentation & la santé constitue un des sujets ou les études approximatives foisonnent, à côté des quelques études sérieuses, menant souvent à des extrapolations faramineuses. Des lectures simplistes retrouvées souvent dans les revues de santé pour grand public et qui font le lit des modes en matière de nutrition.

Une lecture posée et rationnelle de ce genre études permet d’apprécier à leur juste valeur leurs conclusions, voici un exemple avec le cas du chocolat noir et la tension artérielle     


      Une étude hollandaise datant de 2006 publiée dans la revue scientifique Archives of Internal Medicine [1] a observé que les personnes âgées qui consomment du cacao régulièrement, et en quantité relativement élevée, ont une tension artérielle plus basse et 50 % moins de risques de décéder d’un problème cardiovasculaire.
  
      Une autre étude [5] plus récente datant de 2007 a montré, elle, qu'en consommant un petit carré de chocolat noir (6 grammes) par jour pendant 18 semaines, 44 individus d'âge moyen (56 ans à 73 ans) qui présentaient des signes de pré-hypertension ou encore une hypertension au stade I ont vu leur tension artérielle diminuer de 2 ou 3 unités.

Attention aux conclusions hâtives
[sous l’effet du péché mignon de la gourmandise ou de la pression de la publicité] 

       - Ces résultats doivent d’abord être répliqués par d'autres équipes de chercheurs, entre autre parce que cette dernière étude n'a pas été effectuée en double aveugle: les participants savaient s'ils prenaient du chocolat noir (groupe d'intervention) ou du chocolat blanc (groupe contrôle).
       - Il est beaucoup trop tôt pour conclure que les aliments contenant du cacao sont bénéfiques pour la santé cardiovasculaire.
       - Pas question de se ruer aujourd’hui sur le chocolat noir pour diminuer son hypertension artérielle.
       - Même si les quantités de chocolat noir prises par les participants dans la 2ème étude étaient très petites et n'ont pas affecté leurs poids, il ne faut pas oublier que le chocolat est un aliment dense en énergie et qu'il peut être facile de se laisser tenter...


Conclusion : 

        Le chocolat noir, riche en cacao, renferme certainement des éléments bénéfiques pour la santé, mais sa teneur élevée en gras et en sucre en fait tout de même un aliment à consommer avec modération.

        Il existe de bien meilleures façons d’améliorer la santé cardiovasculaire qui sont aujourd’hui bien connues mais que les gens n’appliquent pas.

-  Arrêter de fumer et réduire de façon draconienne sa consommation d’alcool
-  Avoir une alimentation riche en légumes, en fruits et en grains entiers
-  Privilégier les bons gras
-  Consommer du poisson au moins 2 fois par semaine
-  Atteindre ou maintenir un poids santé
-  Faire régulièrement de l’exercice

 

Sources :

1. Buijsse B, et al. Cocoa intake, blood pressure, and cardiovascular mortality. Arch Intern Med 2006 ; 166 : 411-417.
2. Corti R et coll. Cocoa and cardiovascular health. Circulation 2009 Mar 17;119(10):1433-41.
3. Grassi D et al. Short-term administration of dark chocolate is followed by a significant increase in insulin sensitivity and a decrease in blood pressure in healthy persons. Am J CLin Nutr 2005 Mar;81(3):611-4
4. Taubert D et al. Chocolate and blood pressure in elderly individuals with isolated systolic hypertension. JAMA 2003 Aug 27;290(8):1029-30
5. Taubert D et al. Effects of low habitual cocoa intake on blood pressure and bioactive nitric oxide. JAMA 2007; 298:49-60.

Repost 0
Published by Amster - dans MEDECINE & SANTE
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 13:05

Campagne nationale anti-tabac



L’association marocaine Lalla Salma de lutte contre le cancer, lance une campagne nationale contre le tabac avec comme slogan « Dis non à la cigarette » à partir du 15 mai 2009 et qui durera 3 semaines.

A noter qu’au Maroc la prévalence* du tabagisme est de 18 % chez les jeunes de 15 ans et l’exposition au tabagisme passif touche prés de 41 % de la population

Source : Le Soir Echos n° 313 du 11/05/2009 page 8

* La prévalence notion statistique qui permet de définir la fréquence globale d’une maladie dans une population      


L’avis du pharmacien :

Pharamster appui sans réserve cette initiative, et pour cause on a déjà publié sur ce même blog un article intitulé « LA CIGARETTE UNE PHARMACOLOGIE DE LA MORT » 


La lutte anti-tabac, à notre avis, passe par 4 volets : Le volet économique et financier, le volet pharmacotechnique, la communication, et enfin le traitement des conduites addictives.

1 - Le volet économique et financier :
C’est un élément primordial pour toute stratégie de lutte contre le tabac et cela passe par plusieurs points

      - Il est d'abord nécessaire de réduire la dépendance de l’Etat vis-à-vis de la manne financière que constitue la filière du tabac, sans cette réduction toute stratégie devient schizophrène car d’une part il y a les voeux de santé publique et d’autre part les impératifs du ministère de la finance, ces impératifs constituerons un véritable blocage pour la lutte contre le tabac (appuyer en cela par divers lobbies notamment celui des fabricants de cigarette).

On proposera dans un premier temps, que les impôts perçus sur la filière du tabac soient affectés strictement à des investissements structurels (de santé ou autre) et ne rentrent surtout pas dans le budget de fonctionnement de l’Etat.

Mais de façon générale le financement d’un Etat moderne devrait se baser sur les fruits de la croissance et non sur le fruit des conduites addictives des citoyens (tabac, alcool, drogue) ou encore sur les infractions au code de la route. Les redevances qui émanent de ce genre d’activités doivent être réaffectées vers des fonds d’investissement étatiques, exemple la CDG* au Maroc ou la CDC* en France. L’intégration de ces fonds dans le budget de fonctionnement  de l’Etat induit immanquablement des dérapages ou des blocages.                  

       - Il est fondamental d’accompagner les plans de reconversion du personnel qui travail dans cette filière. Une absence d’accompagnement engendrerait obligatoirement des tensions sociales et  des blocages initiés par les syndicats et financés par l’industrie du tabac qui tirera les ficelles de tout cela.

       - Lutter contre la contrebande, cette dernière biaiserai tout effort et toute stratégie

       - Interdire toute forme de promotion pour la cigarette

*CDG : Caisse de dépôt et de gestion – CDC : Caisse des dépôts et de consignation  


2- Le volet pharmacotechnique :


      
C’est un volet extrêmement important auquel on ne pense jamais. En effet, il faut interdire de manière stricte tous les additifs aromatisants ou autre qui rentrent dans la fabrication de la cigarette, (ammoniaque théobromine … Cf. LA CIGARETTE UNE PHARMACOLOGIE DE LA MORT )

      Cette interdiction est fondamentale pour réduire l’addiction rapide au tabac notamment chez lez nouveaux fumeurs et donc réduire efficacement la prévalence. Elle facilitera en outre le sevrage tabagique non médicamenteux.  

      Prévoir des systèmes et des mécanismes de contrôle spécifiques à l’industrie du tabac.


3- La communication et la prévention :

      
     La communication et la prévention n’auront aucun effet si elles ne sont pas appuyées au préalable par les mesures financières et pharmacotechniques  susmentionnées.

La communication anti-tabac ne doit se recroqueviller sur un discoure moralisateur insipide et qui passe souvent inaperçu comme tous les autres.

On devrait plutôt essayer de retourner la perception de l’opinion publique vis-à-vis de la cigarette d’un mode de vie branché qui signe votre modernité vers un comportement stupide et idiot qui montre votre côté ignare car quand on sait ce que la cigarette vous fait inhaler comme immondices une répulsion intellectuelle s’installe de facto Cf. LA CIGARETTE UNE PHARMACOLOGIE DE LA MORT. Plus trivialement il s’agit de « rendre l’acte de fumer ringard » aux yeux du citoyen.

     La communication anti-tabac doit s’accompagner  impérativement par l’adhésion du corps médical. Paradoxalement cette adhésion n’est pas du tout acquise quand on sait le nombre important de médecins et surtout de pharmaciens fumeurs. Il est nécessaire de présenter pour cette corporation un argumentaire solide et infaillible et de lutter contre le tabagisme du corps médical afin d’espérer qu’un jour ce dernier soit un relais efficace pour la communication anti-tabac.                              


4- Le traitement et aide au sevrage tabagique :

     Dans toute stratégie sérieuse il faut envisager la mise en place de centres efficients d’aide et de traitement des comportements addictifs quelques soit leurs nature et quelque soit leur gravité, tabac alcool et drogue. Ce regroupement permet une meilleure synergie entre les différentes actions et donc un meilleur rendement de l’action publique




Le rôle du pharmacien d’officine dans la lutte anti-tabac :


D’abord il est impératif qu’il donne l’exemple par lui-même, si non il ne sera pas crédible. En officine Il y a un très grand nombre de situations ou le pharmacien évoquera l’arrêt du tabac

      - Devant une toux grasse ou sèche : il faut demander absolument si le patient est fumeur ou non le comportement du fumeur est antinomique avec les traitement de la toux. C’est une occasion pour l’officinal de mettre la pression afin d’obtenir un arrêt ou une promesse d’arrêt du tabac       

      - Devant un rhume : c’est aussi une occasion pour rappeler au patient que le tabac détériore tout l’oropharynx et le rhinopharynx            
      - Lors d’une prise de tension artérielle ou en cas de cardiopathie : rappeler que la nicotine est un poison qui donne une tachycardie ce qui pénalise tout traitement du cœur. A long terme cette tachycardie causera des affections irrémédiables du cœur

      - Chez les sportifs et les personnes ayant un métier pénible : la cigarette est une catastrophe, car en induisant la tachycardie elle ne laisse pas le cœur revenir à son rythme de base (aucun repos pour le cœur) ce qui, à plus ou moins long terme, est néfaste pour le système cardiovasculaire

      - Devant une affection ophtalmique : rappeler au malade que la cigarette est impliquée directement dans la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge).

      - Paradoxalement, évoquer le cancer, n’est pas toujours payant pour la simple raison que malgré la caractère fatal de cette maladie, pour nos concitoyens elle s’inscrit dans la durée et donc elle est plutôt liée à la notion de Maktoub (Descartes n’est décidément pas marocain)


Au final, dans le cadre de la microstructure sanitaire qu’est l’officine, et d’après notre propre expérience si on obtient un résultat probant sur dix cas c’est très encourageant et cela veut dire que notre communication est efficiente. Ne jamais jeter l’éponge face à une réaction négative de la part d’un patient, ne pas hésiter à ressasser les messages. Chaque arrêt de tabac doit être considérer comme une victoire motivante pour nos équipes.    

L’implication volontariste du pharmacien dans la lutte antitabac, a un impact positif extraordinaire sur sa relation avec les patients et en particulier avec les épouses de fumeurs ... . Elle instaure une relation de confiance, une relation qui n’est plus uniquement commerciale. Cette implication remet concrètement le patient au cœur du métier de pharmacien, le médicament n’est alors qu’un moyen entre autre à notre disposition.              

Suivi Post-rédactionnel


T a b a c  &  N u t r i t i o n 
Autres données

 

Source : F. Tadlaoui, Les gâchis nutritionnel dû au tabac, Doctinews, Pages 42-45, n°12, juin 2009

 
Dans le monde le tabac tue 5,4 millions de personnes chaque année. Au Maroc, selon une enquête de 2007 réalisées sur un échantillon de 9197 personnes de 15 à 75 ans :

     La prévalence du tabagisme est de 18 % et 14,5% sont des fumeurs quotidiens

     L’âge moyen des fumeurs est de 17,6 ans

     La tranche 20-39 ans représente 60% des fumeurs

     Le tabagisme passif touche 41,7%

 

Tabac et nutrition :

     - La nicotine est un coupe-faim

     - Le tabac fait augmenter les dépenses énergétiques de 6% et de 12% à l’effort (avis aux sportifs et aux personnes ayant des métiers pénibles)

     - Le tabac induit une perte de goût et de l’odorat, le fumeur tend à saler d’avantage ses plats (en plus de la tachycardie, ici c’est un effet direct sur la tension artérielle)

     - Une seule cigarette réduit  de moitié le taux de vitamine C dans le sang, cette vitamine étant l’antioxydant de choix par excellence de l’organisme.

     - Le tabac réduit la quantité de folates. Une déficience en folate peut entraîner chez le fœtus un retard de développement ou des malformations graves. La consommation même avant la grossesse est néfaste pour le fœtus        

Repost 0
Published by Amster - dans MEDECINE & SANTE
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 12:29

Les chiffres de l’AMO

Assurance maladie obligatoire


Source : Le quotidien marocain L’ECONOMISTE
N° 2976 du 4/3/2009


Selon un décompte réalisé, au 31 janvier 2009, par les services de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), :  
                    - 2.287.223 personnes étaient couvertes par l’assurance maladie gérée par la CNSS.
                    - Le délai moyen de remboursement de dossiers maladie s’établit à 14 jours.

Deux grosses familles de pathologies sont dominantes chez les assurés:

                     - Les maladies cardio-vasculaires avec 39,8% des cas 
                     - Les pathologies métaboliques et endocriniennes (28,7%).


L'AVIS DU PHARMACIEN : 

La structure épidémiologique des maladies remboursées par l’AMO diverge de la structure épidémiologique classique marocaine dominée habituellement par les maladies hydriques et infectieuses.

S’agit-il d’une mutation profonde des données épidémiologiques marocaines qui serait due à un changement dans les comportements alimentaires ?     

Repost 0
Published by Amster - dans MEDECINE & SANTE
commenter cet article
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 20:50

Procès ACHRAF DIWAN contre GLAXOSMITHKLINE

L’ENGERIX B en question


 Source le quotidien marocain LE SOIR n° 258 du 19/02/09 page une



Le drame du petit Achraf remonte à l'année 2000. Alors âgé de 19 mois, il s'était vu administrer un vaccin contre l'hépatite B dans un dispensaire, acheté à la pharmacie. Au troisième jour après l'injection, l'enfant présentait les premiers symptômes d'une paralysie. Après trois mois dans le coma, il est sorti de l'hôpital avec une paralysie totale. Aujourd'hui à un peu plus de 8 ans, il est grabataire, ses membres se sont atrophiés et il ne peut plus se nourrir qu'avec des alitements liquides. «II ne parle pas, il souffre en silence», affirme son père. La famille a intenté un procès au laboratoire GLAXOSMITHKLINE. En novem­bre 2005 ce dernier a été condamné à lui verser un dédommagement de 3 millions de DH. La défense du labo­ratoire a fait appel. Cette longue pro­cédure judiciaire devrait prendre fin le 3 mars.


L'affaire fait jurisprudence dans les annales de la justice marocaine. C'est en effet la première fois que cette dernière établit un lien de cause à effet entre l'administration d'un vaccin, l'Engérix B dans ce cas, et un cas de paralysie, celle du petit Achraf


Dans son jugement rendu début novembre 2005 dans lequel le tribunal de première instance de Casa­blanca a ordonné le paiement par le laboratoire d'un dédommagement de trois millions de DH à la famille

« Aujourd'hui nous ne demandons qu'une seule chose, c'est que la justice soit rendue à notre fils. Car au fil des années, il grandit et ses besoins également. Sa seule séance quo­tidienne de rééducation coûte 150DH, soit une dépense de 4. 500 DH par mois, sans compter les autres frais. D’autant plus que toute les personnes que nous avons engagées pour s'occuper de notre enfant y renoncent peu après», soutient le père.

 

L’avis du pharmacien :   En 3 points :

1er    point : Respect total et sans réserve pour la douleur de ACHRAF et de sa famille

2ème point : Respect pour la décision de la justice qui espérons portera dignement son nom

      3ème point : Ce drame soulève plus généralement la problématique des risques inhérents à l’utilisation des thérapeutiques entre la responsabilité du corps médical et le fait que la médecine et la pharmacie sont tout sauf des sciences strictement exactes. Ce sont en fait des domaines où la majorité des décisions se prennent sur des bases statistiques et de probabilité et qui dit probabilité dit risque et il faudra des mécanismes (types assurances, caisses …) permettant d’indemniser les victimes avérées de manière rapide et décente tant que les faits en question restent du ressort de la jurisprudence civile et non pénale.     

Sujet à suivre ...                 

Repost 0
Published by Amster - dans MEDECINE & SANTE
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 20:35

Le DANS QUELLE MESURE LE PHARMACIEN D'OFFICINE A OBJECTIVEMENT "LE DROIT" DE MESURER LA TENSION ARTERIELLE ?  
       

        La réponse peut être approchée entre autre à travers deux articles :


                  - J.M. Mallion, Asmar R., et coll : Pression artérielle, Auto-mesure,    
                     Recommandation de la Société Française d'hypertension artérielle -  
                     Groupe de la mesure. arch. Mal C¦ur 1989 ; 82 : 1001-5
                  - Ligue mondiale contre l'hypertension :L'auto-mesure de la tension    
                    artérielle. Bulletin de l'organisation mondiale de la santé. 66(3): 291-296 (1988)
        


          En effet avec le développement important, depuis plusieurs années, des appareils d'auto-mesure de la TA (tension artérielle). La communauté scientifique admet aujourd'hui l'intérêt d'une mesure répétée de la TA à domicile sous différentes réserves. Doit-on refuser cette mesure, sous d'autres réserve aussi dans une pharmacie ?
         Sachant que la majorité de nos concitoyens (marocains) ne peuvent se permettre le prix de ces appareils, même si leurs prix baisse de plus en plus, l'officine ne pourrait elle pas être un excellent relais
, qui mieux encore pourrait distiller à l'occasion de ces mesures différents conseils hygiéno-diététiques qui doivent accompagner la prise en charge de l'HTA ?
          La réponse à mon avis est Oui, mais ...
La mesure de la TA en officine doit avoir comme objectif l'orientation et l'accompagnement du malade et
en aucun cas le diagnostic d'HTA. Dans ce cadre là on pourrait proposé au pharmacien officinal la fiche suivante :          

P H A R M A C I E        F L A N E

DR FLANE PHARMACIEN

TEL ---------------      ADRESSE ------------------------------

MESURE DE LA TENSION ARTERIELLE

NOM

DATE

HEURE

 

 

MESURE 01

MESURE 02

SYS:

 

SYS:

 

DIA :

 

DIA :

 

PUL :

 

PUL :

 

La mesure de votre tension a été effectuée avec un

appareil automatique elle vous a été donné à titre indicatif. Seul votre médecin peut l’interpréter.  


   
         Ces "étiquettes" tel présentées ci-dessus seraient remises par le Pharmacien au malade qui les remettra au médecin traitant qui est
le seul habilité à les interprétés et à en prendre acte comme tout autre donnée dont il dispose.
NB : Une mesure de TA qui est non reportée sur une "étiquettes" est inexploitable.
 

Dans ces conditions, si cet acte officinal est reconnu officiellement, il tombera en adéquation avec certaines recommandations du rapport Jacques Attali visant à améliorer l’efficience des systèmes de santé par l’implication effective des officinaux dans la prévention
en l’occurrence ici les pathologies cardio-vasculaires.

Repost 0
Published by amster - dans MEDECINE & SANTE
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 20:40

CIGARETTE : UNE PHARAMCOLOGIE DE LA MORT

 

En cherchant sur le net des informations sur le formol, j’ai trouvé par hasard ce tableau magnifique sur les substances contenues dans la cigarette. Je ne pouvais pas me priver du plaisir de vous le faire partager, d’autant plus que je le cherchais depuis un bon bout de temps. C’est tout simplement un régale il démontre toute la perfidie des fabricants de cigarettes.


Quelques constatations :  

      - Dans la colonne « couramment utilisé dans … » il n’y a aucune mention pour certains produits, la raison est que ils sont tellement toxiques qu’il n’ont plus d’utilisation courante (exemple le mercure)

      - On remarquera la synergie diabolique entre la nicotine et l’Ammoniac qui renforce d’une part l’absorption de la nicotine et d’autre part sa fixation au niveau des récepteurs du cerveau

      - Ce tableau mentionne aussi la présence de théobromine, utilisé comme agent aromatisant, naturellement présente dans le cacao et qui des effet similaires à la theophylline et notamment son effet bronchodilatateur

On imagine facilement l’effet de l'association suivante : 

            NICOTINE + THEOBROMINE + AMMONIAC  

La théobromine ouvre les portes du poumon (effet broncho-dilatateur), la nicotine pénètre massivement, l’ammoniaque fini le macabre travail en la fixant sur les récepteurs centraux

C’est tout simplement démoniaque. Cette association est loin d'être fortuite, cela démontre en fait qu’il s’agit bien d’une utilisation prémédité dans la cigarette d’association de produits hautement toxiques qui ne sont pas contenu dans le tabac à l’état naturel et ce pour augmenter l’addiction à la cigarette.

Il y a réellement lieu de différencier entre le produit végétal dit « tabac » et le produit industriel pharmacologiquement actif et nocif dit « cigarette »  

         - Autre élément remarquable souvent oublié ou méconnu : en général on présente la nicotine comme un poison qui cause le cancer oui c’est vrai mais ce qui est aussi grave et qui a surtout un effet immédiat c’est que la nicotine accélère le rythme cardiaque (elle cause une tachycardie tout simplement). Sous la nicotine le cœur n’arrive plus à se « relâcher » càd à revenir à rythme de base, il est tout le temps mis sous tension, un tel régime appliqué à n’importe quel moteur fini par le caler. Vous imaginez facilement l’effet chez l’homme d’autant plus qu’on associe couramment à d'autres stimulants tel le tabac, café ou au thé et souvent à des moment précis ou le cœur a grandement besoin de se reposer (après le repas, après l’effort, dans les moments de détente …)        

 

           Au final la technicité qui est à la base de la formulation des cigarettes vendues parait beaucoup plus proche de celle d’un médicament toxique, dangereux, nuisible, sans aucun effet bénéfique que d’un quelconque produit naturel. C'est une pharmacologie de la mort  

        La cigarette illustre parfaitement l’utilisation pernicieuse à des fin nuisibles et criminels de données pharmacologiques avec lesquels nous on travail au quotidien pour soulager les gens.

 

 

Si on devait matérialiser l’ennemi n°1 de la santé de la population dans le monde on ne trouverais pas mieux que la pauvreté et les fabricants de cigarettes

 

27/10/08  Lien : http://atchimiebiologie.free.fr/cigarette/cigarette.html

 

 

Substances

Couramment utilisés
dans …

Objectifs des fabricants de cigarettes et
effets sur votre santé

Acétone,
acides acétique,
dioxyde de titane,
Hydroxyde-oxyde,
sulfate d'ammonium
, etc.

 Les dissolvants, les vernis …

Produits de blanchiment des cendres et accélérateurs de combustion.
l'acétone, peut provoquer des troubles vagodépresseurs pouvant allez jusqu'au coma. Irritation des muqueuses, céphalées, salivation, nausées, vertige, etc.
Le dioxyde de titane peut être cancérigène.

Ammoniac,
acétaldehyde, etc.

Détergents pour le nettoyage des WC. un composé alcalin employé dans la fabrication d'explosifs, de fertilisants et de désinfectants …

Renforce l'absorbion de la nicotine et augmente votre dépendance.

Arsenic, Coumarine, acide cyanhydrique, cyanures d'hydrogène

Mort aux rats. Le cyanure était utilisé par les nazis dans les chambres à gaz.

Toxicité pour le foie.
La coumarine possède des propriétés anticoagulantes.

Benzopyrène

 

Pénètre dans les noyaux cellulaires et altère l'ADN : autoréplication des cellules et développement de tumeurs cancéreuses.

Chlorure de vinyle

Utilisé dans les matières plastiques, c'est un narcotique.

Dépression et cancer du système nerveux central, du foie et du cerveau. Modifications dégénératives des os et des dommages à la rate et aux poumons.

Cadmium

Métal lourd.
Batteries cadmium-nickel,
barres de contrôle des réacteurs,
Teinture et impression …

Risque de cancer du poumon par inhalation.
Atteinte pulmonaire et emphysème par irritation, atteinte osseuse (ostéoporose et ostéomalacie), atteinte rénale,
Anémie, décoloration jaunâtre des dents, rhinite, ulcération occasionnelle du septum nasal, dommages au nerf olfactif et perte de l'odorat.

DDT

Pesticide pour lutter contre les insectes (moustiques).

Cancer (IARC) a classé le DDT dans la catégorie 2B << peut-être cancérogène pour l’homme >>. Polluants Organiques Persistants (POP).

FORMALDEHYDE (Formol).

gaz d’échappement des véhicules à moteur, particules agglomérées, la laine de verre et la laine de roche, matières plastiques et des revêtements, les moquettes, la pâte à papier, les peintures et vernis, la fumée de tabac, … On utilise le formaldéhyde comme désinfectant ou pour la conservation d'organes (formol).

Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) et l'OMS CLASSE LE FORMALDEHYDE COMME CANCEROGENE.
(Juin 2004).
le Formaldehyde, provoque le cancer du rhinopharynx, des fosses nasales et des sinus et un risque accru de leucémie.

Glycérol, sorbitol, propyléne glycol, acide alphaglycérophosphorique.

(l’acroléine issue de la combustion du glycérol est irritante et extrêmement toxique. L'acroléine est aussi Utilisée comme arme chimique de guerre, considérée dangereuse à 0,100 ppm et pourtant présente à plus de 0,120ppm dans une atmosphère enfumée d’un lieu clos). Ces substances chimiques présentes dans de nombreux produits (peinture, vernis, cosmétiques, produits d’entretien, …)

Les agents humectants rendent la fumée plus facile à inhaler : augmentent les effets nocifs des substances sur les poumons.

Mercure.

 

Toxique par inhalation. Danger d'effets cumulatifs car insoluble. Lésion des muqueuses du tube digestif et des voies respiratoires.
Trouble du rythme cardiaque, inflamation de la cavité buccale pouvant aller jusqu'à la perte des dents …

Méthanol

Le méthanol est utilisé comme solvant dans les vernis-lacque, peintures, vernis, ciments, encres, antigel, colorants, plastiques et diverses peintures industrielles. C'est aussi un carburant pour les fusées.

On a découvert que l'exposition à long terme au méthanol peut provoquer des maux de tête, des changements d'humeur, l'irritation des yeux et de la peau, des troubles du sommeil, des problèmes d'estomac et la déficience visuelle.

Miel, épices, cacao, réglisse, théobromine.

Différents arômes

Agents de goût et de saveur : favorise la consommation de cigarettes. Dilate les bronches et facilite l'absorbtion de la fumée

Monoxyde de carbone.

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique très dangereux. (Gaz d'échappement des véhicules motorisés).

Un asphyxiant qui empêche l’oxygène, vital pour l’organisme, de se fixer sur l’hémoglobine. Les tissus et les organes d'un fumeur (1 paquet) reçoivent jusqu’à 15% d’oxygène en moins.

Naphtalène.

Anti-mite

Risque de cancer chez l'homme. Provoque des anémies hémolytiques.

Nicotine.

La nicotine est l’un des poisons les plus violents qui existe. Ainsi, une dose comprise entre 30 et 50 milligrammes suffit pour tuer un homme. Elle est à l’origine de la dépendance vis à vis de la cigarette. La nicotine est aussi utilisée comme herbicide et insecticide.

la nicotine accélère le rythme cardiaque. elle entraîne une baisse de la température cutanée due au rétrécissement des vaisseaux. Favorise la formation de thromboses (caillots sanguins) dans les artères. A la fin d'une journée, un fumeur à la chaîne a déjà pris la dose mortelle de 30 à 50 milligrammes. Cependant, comme l’absorption de la nicotine est étalée sur de nombreuses heures, le foie peut l’éliminer au fur et à mesure.

Nitrosopyrolidine,
Dimethylnitrosamine,
Diéthylnitrosamine.

Nitrosamines (NNN et NNK).

Provoque des lésions cancéreuses.

Polonium 210.

le niveau du polonium 210 dans le tabac américain en 25 ans a triplé. Ceci a coïncidé avec l'augmentation de l'utilisation des engrais de phosphate par des cultivateurs de tabac.
- le minerai de phosphate de calcium accumule l'uranium et libère lentement le gaz de radon.

Le polonium 210 est le seul composant de la fumée de cigarette qui a produit des cancers par par inhalation.
- les tumeurs apparaissent a un niveau cinq fois plus bas qu'un fumeur qui fume 1 à 2 paquets.
Dommages génétiques, cancer du foie, ulcère d'estomac, leucémie, cirrhose du foie, et maladies cardiovasculaires.

Toluène, Acide formique, nitrique et chloridrique.

Solvants industriels

Irritations des bronches, rhinites

Notez que la majorité de ces substances sont cancérigènes.

.           
Repost 0
Published by amster - dans MEDECINE & SANTE
commenter cet article

Recherche