Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 21:16

 

RIFODERM   VS     RIFASONE


ANALYSE CRITIQUE

 

 


     Le RIFODERM est l'une des plus vielle spécialités commercialisée au Maroc, c’est la pommade du pauvre par excellence, eu égard à son petit prix. 

   Par ailleurs,  suite à l’intérêt suscité chez les internautes par une PERLE DE COMPTOIRE [ http://pharamster.over-blog.com/article-28677908.html] dont le sujet était justement le RIFODERM, il nous est apparut intéressant de clarifier les informations au sujet de cette spécialité et de son générique RIFASONE qui ont presque la même composition.

 

 

RIFODERM

RIFASONE

Composition

Pour 100 g

Rifamycine SV sel sodique        0.25  %

Prédnisolone acétate                  1.00 %

propylène glycol                      14      %

Rifamycine SV sel sodique         0.25 %

Prédnisolone acétate                  1.00 %

 

Prix

Tube   5 g     12,35 DH

Tube 15 g     24,60 DH

Tube   5 g     12,00 DH

Tube 15 g     20,40 DH

Laboratoire

PFIZER

PHARMA 5

 

Pharmacodynamie :

Il s’agit d’une association d’un antibiotique : Rifamycine sv ou Rifocine (retrouvé aussi dans la spécialité Otofa en goutte auriculaire) et d'un corticoïde la Prédnisolone


- La Rifamycine SV (comme la Rifampicine) appartient au groupe des Rifamycines, antibiotiques qui sont extrait d’une moisissure (streptomyces mediterranei) 

- A la base cet antibiotique est un antituberculeux tubeculostatique qui agit en bloquant la formation de l’ARN bactérienne.

- Par voie locale la Rifamycine SV est utilisée comme anti-staphylococcique.

- La Rifamycine SV présente l’inconvénient de provoquer beaucoup des résistances bactériennes

- La Rifamycine SV a des effets antagonistes par rapport aux pénicillines et aux sulfamides, elle est plutôt compatible avec les tétracyclines et l’érythromycine.

 

- La Prédnisolone (principe actif du SOLUPRED et de ses génériques) est considéré par voie locale comme un corticoïdes de classe IV [1] (classification basée sur le test de McKenzi [2]). Au même titre qu’HYDRACORT, BAYCUTEN ou PERCUTALGINE

- A noter que la présence de propylène glycol dans le Rifoderm renforce considérablement l’action du corticoïde (comme dans le cas de DIPROLENE et du DIPROSONE).

 

Analyse critique :

Selon la majorité des recommandations actuelles (notamment celles de l’AFSSAPS) l’association d’un corticoide et d’un antibiotique n’a plus de sens en effet

- S’il s’agit d’une infection on traite avec l’antibiotique adéquat

- S’il s’agit d’un eczéma on traite avec le dermocorticoïde adéquat

- S’il s’agit d’un eczéma infecté on traite d’abord l’infection, et par la suite on traite l’eczéma s’il y a lieu

 

L’association dermocorticoïde & antibiotique a pour inconvénient de

- De masquer l’infection bactérienne

- De renforcer dangereusement une infection virale éventuelle  

- De retarder, voir de pérenniser, l’infection bactérienne     


Bibliographie :
1 - HAKOU F., EL AMRANI S. & coll. Le guide de la prescription Maroc. Editions Lilas. 410-415, 2003

2 - Thérapeutiques Dermatologiques éditions Flammarion 2001 p :1027-1028     
3 - DORVAULT "L'OFFICINE" 23ème édition Vigot, page 1501-1502           

Partager cet article

Repost 0
Published by Amster - dans MEDICAMENT
commenter cet article

commentaires

Recherche