Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 17:55

C A S   D ’ O F F I C I N E

DUOXOL & DOLIPRANE 1000

 11 01 27 cas d'off duoxol parcetamol 2-copie-1

Rappels déontologiques : 

Les coordonnés du médecin traitant et du patient on été expressément masqués. Cette image est publiée à titre strictement informatif afin de rapprocher le plus possible le lecteur de la réalité complexe de notre exercice professionnel. Loin de nous tout côté « donneur de leçons », PharHamster considère que ne nous détenons pas de vérité absolue, en fait toutes les analyses, présentées ici, sont rédigées de bonne foi en fonction des données scientifiques dont nous disposons. Face à toute imprécision, erreur ou omission éventuels, pharamster reste ouvert à toute remarque, critique ou rectification dans l’intérêt de tous et surtout dans l’intérêt du patient qui reste le cœur de notre métier à tous. Note importante pour les patients : cet article est une discussion professionnelle, ne pas changer ni arrêter votre traitement sans l’avis de votre médecin, ce dernier connaît parfaitement votre cas. Par ailleurs les données scientifiques sont en perpétuelle évolution, il se peut que votre médecin traitant puisse se baser sur des données dont nous ne disposons pas

Ordonnance :

    - Xenid 50 mg CP : 1 CP 3 x par jour

DCI : diclofénac c’est un anti- inflammatoire non stéroïdien (AINS) classique dérivé de l'acide phénylacétique du groupe des acides arylcarboxyliques.

    - Duoxol CP : 1 CP x 2 par jour

DCI : association à dose fixe de paracétamol 500 mg + thiocolchicoside 2 mg par CP

Analogue soufré, de synthèse, d'un glucoside naturel du colchique, le thiocolchicoside se comporte pharmacologiquement comme un myorelaxant

   - Doliprane 1000 mg CP : 1 CP x 3 par jour

DCI : paracétamol

Discussion : 

    Au sujet du paracétamol

Nous vous avons déjà proposé une analyse critique de la spécialité Duoxol intitulée « Duoxol  le générique du Relaxol » cliquer sur le titre.

Dans cet article on avait écrit ce qui suit : « Il aurait été plus intéressant d’intégrer le terme paracétamol au nom commercial même, cela donnera à titre indicatif " DUOXOL PARACETAMOL" : L’objectif étant d’éviter les surdosages en paracétamol fréquents en rhumatologie »

Cette ordonnance (…enfin au vu des moyens de la santé publique) illustre que nos craintes étaient justifiées, puisque l’AFSSAPS préconise au niveau du RCP de la spécialité Doliprane 1000 CP :

« La posologie unitaire usuelle est de un comprimé à 1000 mg par prise, à renouveler au bout de 6 à 8 heures. En cas de besoin, la prise peut être répétée au bout de 4 heures minimum. Il n'est généralement pas nécessaire de dépasser 3 g de paracétamol par jour, soit 3 comprimés par jour. Cependant, en cas de douleurs plus intenses, la posologie maximale peut être augmentée jusqu'à 4 g (4 comprimés) par jour. Toujours respecter un intervalle de 4 heures entre deux prises »

Dans le cas présent, il s’agit d’un surdosage injustifié au niveau  de la dose unitaire administrée (1500 mg par prise) qui  reste loin du seuil de la dose toxique (heureusement) au niveau de la dose journalière administrée. La toxicité du paracétamol commence à partir de 10 g de paracétamol en une seule prise chez l'adulte (et 150 mg/kg de poids corporel en une seule prise chez l'enfant)           

    Au sujet du thiocolchicoside      

La posologie de thiocolchicoside préconisée par l’AFSSAPS (in VIDAL, in RCP du Coltramyl consulté le 11/02/2011) est de 4 mg deux fois par jour. De facto la posologie préconisée du DUOXOL est de 2 CP x 2 par jour. Sauf erreur de notre part, nous n’avons trouvé aucune référence mentionnant une posologie type « la dose quotidienne est de 2 à 4 mg par prise, trois fois par jour »    

Dans le cas présent il s’agit vraisemblablement d’un sous dosage en thicolchicoside.

Conclusion :

Ce cas d’officine illustre la difficulté de prescription d’associations médicamenteuses où il faut gérer et la formulation intrinsèque de chaque spécialité et la cohésion de l’ordonnance dans son ensemble.    

Il nous parait, sauf erreur de notre part, fort utile de revoir la dose de thiocolchicoside par CP, dans les spécialités Relaxol et Duoxol, de 2 mg par CP à 4 mg par CP. Cela permettra une harmonisation des posologies entre ces 2 spécialités et le Coltramyl / Coltrax, facilitant ainsi au médecin traitant la manipulation de l’ensemble des spécialités à base de thiocolchicoside. Ce qui, au final, assure une plus grande sécurité au patient.             

Partager cet article

Repost 0
Published by Amster - dans CAS D'OFFICINE
commenter cet article

commentaires

Recherche